Loin du compte, Servette se fait une montagne de Le Mont

Football Les Grenat, qui visaient le podium, n’y sont pas du tout. Ils peuvent craindre les Vaudois, ce mercredi soir (19 h). Analyse.

A trois, les Servettiens ne sont pas parvenus à arrêter Johan Vonlanthen, samedi. A onze, battront-ils Le Mont?

A trois, les Servettiens ne sont pas parvenus à arrêter Johan Vonlanthen, samedi. A onze, battront-ils Le Mont? Image: Eric Lafargue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Quelle tristesse de voir aujourd’hui encore un Servette aussi misérable. Un stade surdimensionné, vide avec une équipe et un entraîneur sans panache et sans talent…»

Ce commentaire porte la griffe (acérée, visiblement…) d’un lecteur mécontent ayant choisi notre site Internet pour se lâcher. De toute évidence, l’homme ne digère pas ce début de saison calamiteux d’un club qui, écrit-il encore, «a bercé mon enfance».

Les mots (durs) pour exprimer les maux illustrent bien le désarroi actuel qui éclôt lorsque vient le moment d’évoquer l’actualité du club phare du canton. La vérité est effectivement cruelle: sans le moindre point en poche après quatre sorties de championnat – bilan complété par une triste élimination en Coupe de Suisse – le phare n’illumine pas grand-chose en cet été caniculaire, sinon une lanterne rouge qui donne le tournis. A tel point que chacun en vient désormais à considérer un match contre Le Mont comme une rencontre de la peur…

A l’opposé de tout

N’y voyez là aucune critique du sympathique club vaudois, mais juste le constat que les résultats du SFC sont jusqu’ici à l’opposé des ambitions d’avant-saison, à l’heure où l’on évoquait davantage la possibilité de rivaliser avec Aarau, Xamax et Zurich que l’idée de pointer dans les bas-fonds du classement. A l’opposé, aussi, de tout ce qui s’est fait de bien (de très bien, même, il faut le reconnaître!) dans la reconstruction extrasportive…

«Mais nous n’avons jamais parlé de monter en Super League», se défendait la semaine passée l’entraîneur Anthony Braizat. Certes, le mot «promotion» n’a peut-être pas été lâché par l’ancien milieu de terrain, mais l’hypothèse de monter sur le podium de Challenge League était dans toutes les têtes au début du mois de juillet.

Sauf que, pendant que les autres équipes voyaient leurs effectifs s’étoffer, les Grenat n’ont a priori pas «tapé» dans le juste. A l’exception d’Alexandre Alphonse – dont le joli pedigree dit beaucoup sur ce qu’il sait faire – les nouveaux venus n’ont pas transformé le maillot grenat en maillot qui fait peur à l’adversité. Voilà donc où en est Servette aujourd’hui; au fond de la classe.

Avec Aimé Jacquet?

Alors bien sûr, tout le monde dira qu’il reste une trentaine de journées pour retourner la situation, mais faut-il rappeler que les points pris en début d’exercice ne sont plus à prendre ensuite? Ou souligner encore une fois que, de toute son histoire, l’antichambre de l’élite n’a peut-être jamais été aussi forte que cette saison? Il y a plus simple, à l’heure de devoir sortir de l’eau, que de se heurter à des adversaires dont la bonne moitié a des envies de Super League. A les entendre, les Grenat n’en ont jamais été à pareille considération, mais il s’agit tout de même d’espérer qu’une réaction se fera entendre et voir, ce soir au Stade de Genève.

Pour ce faire, Anthony Braizat songera peut-être à paraphraser Aimé Jacquet dans son discours d’avant-match – «Vous avez peur de quoi? Peur de qui?» – car de l’issue de cette rencontre dépend sans doute l’avenir du Français à la tête de ce groupe, qui semble parfois ne pas suivre le mouvement. Sous sa houlette, le phare peut-il redevenir étincelant?

Le Mont n’en a pas peur, mais force est de constater qu’il y a tout de même quelque chose de rassurant, ce matin: Servette ne peut pas – sportivement – faire pire qu’actuellement. Mais peut-il seulement faire mieux, ce soir?

(TDG)

Créé: 23.08.2016, 18h57

En direct des vestiaires

Le match Ce mercredi soir, Servette reçoit Le Mont au Stade de Genève. Coup d’envoi à 19h.

L’adversaire Quatre matches, six points et une 6e place au tableau de Challenge League. Ainsi va Le Mont qui, en ce début de saison, s’est imposé deux fois hors de ses bases (à Schaffhouse, puis à Chiasso) et s’est incliné à deux reprises chez lui (contre Wohlen et Zurich).

Expérience européenne On soulignera la présence dans l’effectif vaudois de François Marque. Agé de 33 ans, le défenseur central français n’est pas un inconnu, puisqu’il avait disputé la Ligue des champions avec le FC Bâle en 2008. Passé ensuite par Grenoble, Bastia, Sarrebruck, Amiens et Istres, il évolue depuis l’été dernier au stade Sous-Ville.

La statistique Deux?buts. Tel est le total du meilleur réalisateur vaudois actuel. Formé à Lausanne et notamment passé par Vancouver, Lucerne et Aarau, Ridge Mobulu a ainsi fait davantage trembler les filets que l’ensemble de l’effectif servettien.

Résultats Lors de leurs derniers affrontements (saison 2014-2015), Servette avait arraché quatre points face à Le Mont (2-0 et 2-2).

Les anciens Plusieurs joueurs du FC Le Mont ont porté le maillot du Servette FC. Le plus connu d’entre eux n’est autre que Fabrizio Zambrella, l’homme avec qui Marc Roger voulait «marcher sur Chelsea» (sic!) pour une histoire de transfert. Outre le No 24, on citera David Marazzi (au SFC en 2013-2014) et Patrick Bengondo (2006-2007). A.CE.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.