Passer au contenu principal

Servette sera face à Sion, mais aussi face à lui-même

Les deux frères ennemis sont en mal de points. Le derby de ce samedi soir, à Tourbillon, promet d’être chaud. Les Grenat le savent

Opérer le bon choix, trouver le bon geste. C’est sur ce terrain-là qu’on attend les Servettiens, et notamment l’attaquant Alex Schalk.
Opérer le bon choix, trouver le bon geste. C’est sur ce terrain-là qu’on attend les Servettiens, et notamment l’attaquant Alex Schalk.
Lafargue

«On n’est pas loin… Il ne manque que peu de chose, d’ailleurs aucune équipe ne nous a déclassés.»

Avec une foi de charbonnier, Alain Geiger assène ses vérités. Il n’a pas tort: «son» Servette FC n’est jamais très loin de son adversaire, les nuls et les défaites qui se succèdent inexorablement depuis six matches laissent toujours les Grenat sur leur faim, avec ce sentiment frustrant qu’ils auraient pu mieux faire, ici l’emporter, là inscrire un point. Pourquoi pas, oui. Sauf qu’à la veille du Sion-Servette de ce samedi soir, le temps n’est plus aux sophismes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.