Servette donne la fessée à Zurich

FootballLe FCZ restait sur cinq victoires consécutives. Il tombe de haut face aux Grenat, avec un triplé de Park pour un succès 5-0.

Assan Ceesay à la lutte avec Christopher Routis.

Assan Ceesay à la lutte avec Christopher Routis. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est un Servette ébouriffant qui a décoiffé un Zurich dépassé par les événements au Letzigrund. Les hommes de Magnin restaient sur cinq victoires consécutives: ils ont été tout bonnement fessés par des Grenat qui ont rendu une copie parfaite.

Alain Geiger devait pourtant composer sans Sauthier et Rouiller, blessés, et sans Wüthrich, suspendu. Pas rassurant. Sauf que l’ogre zurichois n’avait rien de menaçant et que ce sont au contraire les Servettiens qui ont montré les crocs.

Une mention spéciale pour Jung-Bin Park. Le Coréen était titulaire pour la première fois: coup de maître de Geiger! Il aura donné le tournis à la défense zurichoise en inscrivant la bagatelle de trois buts. Une fois n’est pas coutume, Servette a donné une leçon d’efficacité, avec la manière.

Park, l'homme du match

Avec ce 4-4-2 spécialement pensé pour contrer et ajouter de la vitesse dans les transitions, Servette a été parfait. Très vertical sur les premiers ballons, très intelligent ensuite dans la zone de vérité, avec les bons décalages aux bons moments. Il a eu aussi de la réussite, quand Domgonji avait la balle du 1-1 au bout du pied, à six mètres de Frick, mais qu’il ajustait les étoiles.

Ce fut la seule frayeur de la première période pour les Grenat, une mi-temps qu’ils allaient conclure par un but de Kone, avant d’enfoncer le clou avec brio après la pause, avec deux nouveaux buts de l’homme du match, JB Park bien sûr. Cerise sur le gâteau, Cespedes punissait une dernière fois ce Zurich moribond en fin de match, un Zurich K.-O. debout depuis longtemps pour tout dire.

La classe de Cognat

Après le couac de Lugano (défaite 1-0 sur un Cornaredo détrempé), Servette reprend brillamment sa marche en avant. Il le fait malgré l’absence de trois titulaires en puissance, et avec un choix audacieux et payant de Geiger (Park à la place de Tasar). Enfin, il a accompli cet exploit dans un 4-4-2 peu habituel qui lui ouvre des perspectives pour l’avenir.

Outre la performance de Park, on relèvera la classe de Cognat pour accélérer le jeu et la clairvoyance de Stevanovic. Mais cette victoire étincelante est le mérite de tout le groupe grenat, qui respire la santé et qui aurait même pu saler encore l’addition avec un peu de réussite. Cela en dit long sur la performance servettienne de ce dimanche.

Daniel Visentini, Zurich

Letzigrund, 9191 spectateurs. Arbitre: M. Fähndrich.

Buts: 18e Park 0-1, 43e Kone 0-2, 51e Park 0-3, 56e Park 0-4, 88e Cespedes 0-5.

Zurich: Brecher; Britto, Nathan, Omeragic, Pa Modou (57e Rüegg); Domgjoni (72e Janjicic), Sohm; Schönbächler, Marchesano, Kololli; Ceesay (46e Mahi).

Servette: Frick; Souici, Routis, Sasso, Iapichino; Stevanovic, Ondoua (78e Cespedes), Cognat, Park (69e Imeri); Kone (62e Kyei), Schalk.

Avertissements: 20e Schalk (jeu dur), 28e Stevanovic (antijeu), 42e Ceesay (jeu dur), 87e Britto (jeu dur)

Créé: 08.12.2019, 18h03

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les PV diminuent depuis que les policiers doivent y écrire leur nom
Plus...