Passer au contenu principal

«Servette et moi, on se doit encore beaucoup»

Bosko Djurovski évoque les deux clubs de sa vie: l’Étoile Rouge et les Grenat, avec qui il espère renouer un jour.

Porté en triomphe après une victoire contre Zurich (2-0), Bosko Djurovski dit adieu aux Charmilles en ce 19 mai 2001.
Porté en triomphe après une victoire contre Zurich (2-0), Bosko Djurovski dit adieu aux Charmilles en ce 19 mai 2001.
SALVATORE DI NOLFI

Bosko Djurovski est chez lui au Marakana, la fameuse cuvette de l’Étoile Rouge de Belgrade. Les mains, les joues et les objectifs se tendent sur son passage. Mardi, jour où les Serbes ont décroché leur qualification pour la Ligue des champions face à Young Boys, l’ex-libéro et milieu défensif s’est longuement confié dans le musée du club.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.