Servette a dit au revoir à la Challenge League. Ou adieu!

FootballLes Grenat battent Kriens 4-1 pour clore une saison de rêve et font la fête avec leurs supporters. Un épilogue attendu mais glorieux.

La coupe du champion, symbole d'une promotion mille fois méritée pour Servette, est soulevée par le capitaine Anthony Sauthier.

La coupe du champion, symbole d'une promotion mille fois méritée pour Servette, est soulevée par le capitaine Anthony Sauthier. Image: Eric Lafargue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Onze têtes blondes ou presque ont-elles voulu se faire passer pour les Servettiens déjà champions de Challenge League et promus? C’était 16 heures quand tous ont pénétré sur la pelouse, c’était le dernier match de la saison, mais l’artifice capillaire de cette joyeuse bande n’aura trompé personne, bien sûr. Ces Grenat étaient bien les héros de la saison, qui avaient décidé de ce clin d’œil pour fêter comme il se doit l’instant, et ils en ont vite fait la démonstration, en surclassant Kriens 4-1. Avant de recevoir officiellement le trophée mérité, qui matérialise l’exploit.


Lire notre webdoc: Servette FC, chronique d'une ascension


Épilogue glorieux d’un parcours irréprochable qui mérite tous les superlatifs. À jour spécial, préparatifs exceptionnels et ambiance à l’unisson: en écho à la folle euphorie qui avait gagné tout un stade au soir du 10 mai, avec ce succès contre Lausanne synonyme de promotion, le doux triomphe cérémoniel de ce dimanche, avec la remise officielle de la coupe du champion de Challenge League, donc. Un trophée qui faisait encore défaut dans l’armoire souvenir du Servette FC et qui lui rappelle d’où il vient, ce qu’il a traversé aussi avant de partager le bonheur serein de ce dimanche. C’est bien de cette notion de partage dont il était question durant cette ultime journée de championnat.

Trait d’union avec les jeunes

Il n’était pas innocent de voir défiler, avant le coup d’envoi, le cortège des promesses servettiennes, l’élite de l’académie grenat, des M8 aux M21. Puis de voir les stars du jour arriver sur le terrain accompagné de leurs enfants. Mèches blondes au vent ou pas, il y avait là une forme de trait d’union, de regard tendu vers le futur, qui rappelle que si cette promotion transporte de joie toute une équipe, elle doit jeter les bases d’un futur sain pour ceux qui feront le Servette de demain.

Sur le terrain, l’idée du partage, encore, de la générosité avant tout. Servette est monté par le jeu, par le beau jeu, pour cette volonté d’attaquer, de combiner, de prendre des risques. De prendre des buts parfois aussi, oh, pas souvent, mais avec cette certitude qu’il en marquerait bien plus et que ce calcul était le bon.

D’ailleurs, les Grenat terminent l’exercice 2018-2019 avec 90 buts inscrits. Un de moins seulement que le record du Zurich taille XXL promu il y a deux ans. Soit une moyenne de 2,5 buts par match: énorme!

C’est tout cela qui a été l’objet de tous ces chants repris par tout un stade, près de 7000 spectateurs. Servette est en Super League, mais en s’étant régalé et en ayant comblé de bonheur tout le monde.

Zakaria fête les Grenat

Y compris ses anciens joueurs aux destinées internationales. On a croisé un Denis Zakaria heureux de son dimanche à la Praille. Le joueur de Mönchengladbach disputera dans quelques jours le Final Four de la Ligue des nations avec la Suisse. Mais le gamin formé au Servette FC n’aurait manqué ça pour rien au monde.

«Je suis venu spécialement pour partager ça avec Servette, souriait Denis. J’en connais encore qui sont dans ce groupe. C’est tellement beau de fêter cette promotion. Servette retrouve sa place. Et je suis sûr qu’on va faire une belle saison en Super League. J’ai dit «on»? C’est parce que j’ai toujours le cœur grenat.»

François Moubandje, un autre international helvétique, était aussi là, venu tout spécialement de Toulouse, qu’il va quitter. Pour revenir à Genève? «Non, je ne sais pas, disons que j’ai toujours un immense respect pour Servette, mais que je veux encore penser à l’étranger, soufflait-il. On verra.»

Geiger fier et ému

Cette grande fête, qui s’est poursuivie le soir sur l’esplanade de la Praille, était bien une fête de famille. «C’était l’esprit de ce groupe, relevait Stevanovic. C’est notre force et ça le sera en Super League. Tout part du vestiaire. Tout!» Oui, tout. De cette illusion capillaire aux envols qui ont fait le désarroi des adversaires cette saison.

Alain Geiger savourait, presque ému. «Ce sont de belles émotions, il faut être fier de pouvoir transmettre ça et de le partager avec le public. C’est beau. J’espère que le public viendra nous soutenir en Super League, il faut 12 000 à 15 000 spectateurs, il faut que cette enceinte vive.»

Ce groupe le mérite. Plus que jamais.

Créé: 26.05.2019, 21h01

Servette - Kriens 4-1 (3-1)

Stade de Genève, 6955 spectateurs.

Arbitre: M. Jancevski.

Buts: 6e Stevanovic 1-0; 18e Seferagic 1-1; 33e Wüthrich 2-1; 45e Alphone 3-1; 75e Chagas 4-1.

Servette: Frick; Sauthier, Mfuyi, Rouiller, Sarr (61e Follonier); Cespedes (61e Imeri); Stevanovic, Wüthrich (76e Antunes), Cognat; Alphonse (66e Chagas), Kone.

Kriens: Osigwe; Fäh, Elvedi, Berisha, Mijatovic; Ulrich (60e Sukacev), Wiget, Sadrijaj, Dzonlagic (46e Fanger); Rüedi (71e Chihadeh); Seferagic.

Avertissements: 45e Alphonse (enlever le maillot), 53e Mijatovic (antijeu).

Articles en relation

La Praille va fêter ses héros dans une communion symbolique

Football Servette recevra dimanche le trophée de champion de Challenge League à l’issue de son match contre Kriens. La fête se prolongera. Plus...

Après l’euphorie, Servette devant ses responsabilités

Football La fabuleuse soirée de vendredi ensoleille encore les esprits grenat. Il faut maintenant être à la hauteur des lumières promises. Plus...

Vidéo: Servette monte en Super League

Servette Servette FC a battu 3-1 le Lausanne Sport. Les supporters ont laissé éclater leur joie en envahissant la pelouse. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

)6 nouveaux projets en faveur des piétons et des cyclistes
Plus...