Passer au contenu principal

Servette a deux semaines pour retrouver sa verve

Revenus de 0-2 à 2-2 face à Xamax, les Grenat se sont tirés d’un mauvais pas à l’énergie. La pause internationale est la bienvenue

Keystone
Keystone

À tordre la réalité pour sculpter des formes convenues d’avance, on avait oublié l’essentiel: le réel dépasse la fiction. Servette et Xamax l’ont rappelé dans un derby joué à l’envers, loin de tout bon sens. Il fallait s’attendre à des Neuchâtelois fébriles face à des Genevois gonflés de toutes les assurances? C’est une image en creux qui s’est dessinée sur la «pelouse» ravagée du Stade de Genève (un champignon a «mangé» et jauni le gazon). Xamax s’est surpris à surprendre un Servette qui s’est surpris à se surprendre lui-même de sa suffisance initiale. Avant que tout ne s’inverse après la pause. Destins croisés qui voyaient Xamax perdre l’avantage mérité qu’il s’était bâti (2-0) quand Servette avait enfin retrouvé ses esprits pour réduire le score, avant d’égaliser. Ce 2-2 dit beaucoup de choses.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.