Réduit à neuf, Servette domine un LS qui ne méritait pas la victoire

FootballAlphonse et Mfuyi sont expulsés dès la 55e minute. Mais les Vaudois s’accrochent à un but marqué à la 8e minute déjà.

Steven Lang - ici face à Nganga - et les Servettiens, ont tout tenté pour revenir au score.

Steven Lang - ici face à Nganga - et les Servettiens, ont tout tenté pour revenir au score. Image: ERIC LAFARGUE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La mort dans l’âme et le courage en lambeaux, la lente procession des Servettiens en direction de leur vestiaire transpirait d’une douleur muette. Comme s’il n’y avait pas de mots à poser sur cette défaite contre Lausanne, comme si les cris étaient devenus inutiles. Brûlure froide, souffrance pudique: le derby a accouché d’un match étrange, fou, qui a laissé les Vaudois vainqueurs, mais sans gloire.

Cueillis à froid alors qu’ils roupillaient encore, les Grenat étaient menés au score dès la 8e minute, la sanction nette de leur passivité. C’est sur un schéma vu et revu déjà cette saison que Servette allait s’oublier: un corner de Flo pour la tête de Loosli. Un classique du LS pour marquer. Eh bien les Servettiens, avertis pourtant, sont restés amorphes. Séverin comme Frick ont admiré le défenseur vaudois placer sa tête, sans broncher. Un attentisme qui s’est payé cash.

Solidement organisé, Lausanne n’a tremblé qu’une fois en première période: quand Lang avisait la tête de Kone, qui marquait. Mais qui voyait le drapeau du juge de touche signaler un hors-jeu tout sauf évident. Tiens: on songe à l’assistance vidéo? Passons. Servette avait commencé en 4-4-2 avant d’immédiatement se replacer presque en 4-2-3-1. Sans grand succès, il aura même fallu un sauvetage sur la ligne de Rouiller (quelle classe chez ce défenseur!) pour éviter le 0-2. C’est après que tout a basculé dans l’irrationnel.

Lang avait laissé sa place à Alphonse, Servette se présentait après le thé en 4-3-1-2 et avait enfin décidé d’emballer le match. Dès la 52e, le ton était donné, avec Castella qui détournait une volée d’Alphonse, avant que l’envoi de Cognat ne soit contré. Place à la déraison ensuite. Avec Alphonse, un premier carton sévère à la 54e et à la 55e, malgré son expérience, il se lançait pied en avant pour contrer le dégagement d’un Vaudois. Et il récoltait un second jaune, synonyme d’expulsion. Terrible sanction pour Servette dans un moment fort. Mais le pire était à venir quand Mfuyi quittait ses lignes arrière pour s’en mêler et voir M. Schärer lui montrer un rouge direct (lire ci-dessous).

En quelques secondes, Servette se retrouvait à neuf. Match plié? Pas du tout, ou alors pas comme prévu. Admirables, héroïques, les Grenat lançaient leur cœur dans la bataille. À ce jeu, ils ont fait le désespoir de Lausanne. Un Lausanne soudain misérable, incapable de mettre le pied sur le ballon ou de profiter de sa double supériorité numérique. C’est simple: à neuf, Servette a dominé, Stevanovic a expédié un coup franc sur la latte d’un Castella battu et d’autres situations chaudes ont perlé à chaque déboulé grenat.

L’histoire des derbies ne retiendra sans doute que la victoire vaudoise. Pourquoi pas. Mais le courage de Servette et le jeu, enfin présent, même avec l’énergie rageuse, auraient mérité au moins une égalisation.

Cela dit, le déchet de la première période, le couloir gauche de Séverin et Lang ou les lenteurs de Maccoppi ou Routis sont des points à améliorer. Au même titre qu’il faut construire autour de la générosité dont ont fait preuve les Grenat. Malgré une défaite qui les relègue déjà à 5 points de Lausanne.


Les explications de Christopher Mfuyi

Le regard est franc et le joueur n’est pas du genre à fuir ses responsabilités. Christopher Mfuyi est calme. Sur le terrain, il est allé se mêler de l’expulsion d’Alphonse à la 55e. Pour voir Sandro Schärer lui brandir à lui aussi un carton rouge sous le nez. Mais qu’a-t-il dit?

«Rien de méchant, je suis venu dire à l’arbitre qu’il exagérait, assure le défenseur. Je lui ai fait un signe en montrant la tête avec les doigts pour lui dire: réfléchis un peu. Je ne sais pas ce qu’il a compris, mais il m’a montré aussitôt un carton rouge. Il n’y a jamais eu le moindre mot d’insulte de ma part et je suis toujours resté calme, comme d’habitude.»

Qu’a compris l’arbitre? Si cela est le fruit d’un malentendu, cela rajoute encore au scénario fou de ce derby. D’un autre côté, Alphonse, qui venait d’être sanctionné, aurait pu éviter de se lancer pied en avant pour recevoir un second jaune et Mfuyi aurait pu rester derrière, sans venir s’en mêler. C’est toute cette confusion, qui a parfois existé sur le terrain en première période, que Geiger doit régler encore. Il a la pause internationale pour ça. Il récupérera Schalk, et devra compter sur Wüthrich aussi, capable de trouver des solutions. Musique d’avenir. Pour l’instant, c’est une mélopée triste qui accompagne les Grenat. Mais avec le cœur dont ils ont fait preuve à neuf, il y a un sacré potentiel. D.V.

(TDG)

Créé: 31.08.2018, 23h42

Servette - Lausanne 0-1 (0-1)

Stade de Genève, 7222 spectateurs.
Arbitre: M. Schärer.
But: 8e Loosli 0-1.
Servette:Frick; Sauthier (79e Imeri), Mfuyi, Rouiller, Séverin (85e Chagas); Stevanovic, Maccoppi (73e Wüthrich), Routis, Cognat; Lang (46e Alphonse), Kone.
Lausanne: Castella; Nganga, Loosli, Brandao, Flo; Oiveira (88e Asslani), Cabral, Geissmann, Gétaz (70e Schmid); Pasche (61e Dominguez), Rapp (79e Zeqiri).
Avertissements: 54e Alphonse (jeu dur), 63e Sauthier (jeu dur), 77e Routis (jeu dur), 80e Dominguez (jeu dur), 90e Brandao (jeu dur).
Expulsions: 55e Alphonse (2e jaune, jeu dur) et Mfuyi (réclamations, rouge direct!).

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...