LS-Servette plus fort que la météo

FootballMalgré la chute des températures annoncée, le derby lémanique devrait attirer la grande foule à la Pontaise: 6000 billets ont déjà été vendus

Photo d'illustration du dernier derby à la Pontaise.

Photo d'illustration du dernier derby à la Pontaise. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À chaque derby lémanique, la même question s’invite dans le débat précédant le coup d’envoi: combien y-aura-t-il de spectateurs? Les Vaudois - et les Genevois - se mobiliseront-ils massivement pour faire de ce rendez-vous une véritable fête populaire?

Deux indices en forme de rappel d’abord. Lors du premier derby de la saison, joué à la Praille le 31 août dernier, 7222 spectateurs avaient assisté à la victoire du LS (0-1); ils avaient été plus nombreux le 8 décembre 2018, avec la réjouissante présence de 8032 personnes réunies autour de la Pontaise pour un match sans vainqueur sur la pelouse (1-1).

Minimum 8500 spectateurs

Qu’en sera-t-il mercredi? Au dernier pointage, effectué lundi soir, plus de 6000 billets avaient déjà trouvé preneur, parfois sous forme d’invitations. C’est déjà plus que lors du LS-Servette d’avant Noël. «On est en avance par rapport au dernier match», confirme Vincent Steinmann, directeur commercial du club vaudois. Ce qui est sûr, c’est que la tribune nord affiche déjà complet, tout comme le secteur visiteurs (Servette a reçu un lot de 1000 billets, qu’il a déjà complètement écoulé).

Dans vingt-quatre heures, tous les secteurs du stade de la Pontaise, dont la capacité a été fixée à 12 000 places, seront cette fois ouverts, compte tenu de l’affluence espérée. «On vise au moins 8500 spectateurs, reprend M. Steinmann. S’il devait y en avoir moins, on serait un poil déçus…»

Fort risque de pluie

En égarant deux nouveaux points contre Chiasso, l’équipe vaudoise ne s’est bien évidemment pas fait la meilleure des publicités. Tout comme la météo pourrait retenir les personnes encore hésitantes à rester chez elles. Alors que le mercure montera jusqu’à 20 degrés ce mardi, une chute drastique est attendue demain.

Au coup d’envoi (20 h), il ne fera ainsi pas plus de 6 degrés, avec un très fort risque (77%) de précipitations dans la soirée. «C’est clair que si l’on avait battu Chiasso 3-0 et que la météo était demeurée au beau fixe, on aurait pu dépasser la barre des 10 000 spectateurs.»

Spécialités vaudoises

Pour se réchauffer, le public pourra goûter à plusieurs spécialités vaudoises (rösti au Vacherin Mont-d’Or ou hot fondue de L'Étivaz par exemple) alors que trois food trucks permettront de diversifier l’offre culinaire.

Sur l’Esplanade, un plateau TV sera animé par Michel Zendali et Duja. Ils recevront sous la Tente vaudoise diverses légendes du LS et de Servette pour partager les émotions, les tensions et les histoires liées aux chocs lémaniques. Une véritable émission de quarante-cinq minutes diffusée sur écran géant devant la tribune nord dès 19 h.

Alors qu’il sera possible d’acheter des billets à partir de 17 h 30, cinq autres caisses ouvriront à 18 h. Chose certaine: en dépit d’une météo défavorable, l’ambiance sera assurée dans les tribunes. Quant à savoir ce qui va se passer sur le rectangle vert…

Créé: 02.04.2019, 11h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...