Kodro et l’efficacité de Servette: «Je veux plus de folie devant!»

FootballLes Grenat attendent Vaduz. Ils visent un succès qui les installerait en tête du classement. En attendant les autres résultats.

En ex-buteur de qualité, Meho Kodro sait bien qu’un Servette plus efficace s’éviterait des sueurs froides.

En ex-buteur de qualité, Meho Kodro sait bien qu’un Servette plus efficace s’éviterait des sueurs froides. Image: Eric Lafargue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Après tout, l’attaquant racé qu’il était dans les années 90 est sans doute le mieux placé pour en parler: Servette a déjà inscrit 22 buts en 10 matches, mais surnage malgré tout un sentiment d’inachevé que Meho Kodro doit bien ressentir. L’entraîneur qu’il est devenu reste un buteur dans l’âme. Alors quand il mesure l’efficacité des siens, il n’occulte rien, des réussites aux ratés, des occasions créées aux imprécisions du dernier geste.

Il sera donc très attentif au comportement des uns et des autres ce vendredi soir contre Vaduz (20 heures au Stade de Genève). L’enjeu est de taille: avec un succès, Servette s’installerait en tête du classement. Provisoirement ou pas, peu importe, c’est une occasion à ne pas galvauder. Et dans cet objectif, il s’agira de gagner en efficience devant les buts.

Finir les actions

«Moi, je suis un entraîneur heureux quand mon équipe se crée des occasions, dit-il tout de suite. Il faut continuer sur ce chemin. Après, bien sûr que la question de l’efficacité est importante. Finir les actions, c’est quelque chose que nous pouvons clairement améliorer.»

Les regards se tournent notamment vers Willie: en dépit de ses belles statistiques (8 matches, 6 buts), le petit Brésilien a aussi tendance à rater des montagnes. S’il s’était montré plus précis, Servette aurait battu Xamax ou n’aurait pas attendu la 93e minute pour s’imposer à Chiasso grâce à Nathan. Il ne s’agit pas de jeter la pierre à Willie: s’il se crée autant de chances, c’est qu’il est souvent au bon endroit. La question est plutôt de savoir si Kodro a des solutions pour donner plus de confiance encore à ses buteurs. Parce que cela concerne aussi Lang (1 seul but jusque-là) ou Malonga (toujours pas à 100%).

Le message aux joueurs

«Pour être en confiance, un attaquant doit être capable de vendre une histoire à son adversaire, explique Kodro. Il doit réussir à l’embarquer sur un chemin pour ensuite faire le contraire, le surprendre. J’aimerais plus d’agressivité de la part de mes joueurs offensifs. Mais je veux surtout plus de folie. La folie, c’est avoir l’âme du foot de rue, c’est quelque chose à la limite entre le rêve, la peur, la faim. Il ne faut redouter ni de tenter ni de louper.» C’est ce message que Meho Kodro passe à ses attaquants. L’ex-buteur de la Real Sociedad sait de quoi il parle, lui qui a terminé 2e «Pichichi» d’Espagne derrière Zamorano en 1995, pour être dans la foulée recruté par Cruyff à Barcelone.

Savoir s’échapper…

«Nous parlons souvent, oui, confirme-t-il. Pour évoquer tout ça. Je mets en place une structure de laquelle un attaquant doit justement savoir s’échapper à un moment donné, par sa création, par un coup de folie. Au final, les trente derniers mètres, c’est être ou ne pas être.»

Au fond, de l’éloge de la folie à Hamlet, il n’y a qu’un pas… Aux attaquants grenat de le franchir joyeusement ce vendredi soir. La première place du classement leur tend les bras. (TDG)

Créé: 12.10.2017, 18h29

En direct du vestiaire

Le match Servette-Vaduz, Stade de Genève, coup d’envoi à 20 h.

Les absents Servette est privé de Wüthrich (pubalgie), Sarr (touché aux adducteurs, trois semaines d’indisponibilité) et Imeri (mollet, deux semaines d’absence). A Vaduz, c’est une hécatombe: Brunner, Burgmeier, Coulibaly, Felfel, Gajic, Konrad, Sherko et Siegrist sont annoncés blessés.

Le contexte Ce match avancé de la 11e journée permettrait à Servette de prendre la tête du classement en cas de victoire, en attendant les résultats de Schaffhouse (contre Wohlen) et de Xamax (contre Chiasso). Lors du premier match entre les Grenat et les Liechtensteinois, il y a eu 1-1. Wüthrich avait ouvert le score à la 25e et Puljic avait égalisé à la 78e.

Malonga a faim! Dominique Malonga court encore derrière sa meilleure forme. «Je suis à 85-90% du top», assure-t-il. Mais il a une grande envie de faire le bonheur de Servette en claquant des buts. «Je suis sûr qu’avec un premier but marqué, cela me débloquera. Je sais, j’ai eu cette chance à Chiasso. Mais j’ai écrasé ma reprise alors que nous avions justement bossé ça à l’entraînement. Je garde confiance en moi. On se crée des occasions, c’est bien. Mais il faut la mettre au fond plus souvent. Et je compte bien m’y atteler très vite!» D.V.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Harcèlement: la parole des femmes se libère
Plus...