Destins croisés avant le derby: Gonzalez-Guedes

FootballCarouge-Servette, c’est ce samedi à 18 heures à la Fontenette. Rencontre avec les deux portiers de ce derby très attendu.

David Gonzalez (à gauche), écarté par Servette il y a deux ans, a rebondi à Carouge. Christophe Guedes (à droite), qui a vécu une mauvaise expérience à Sion, a retrouvé le goût du football avec Servette. Ils seront face à face ce soir à la Fontenette.

David Gonzalez (à gauche), écarté par Servette il y a deux ans, a rebondi à Carouge. Christophe Guedes (à droite), qui a vécu une mauvaise expérience à Sion, a retrouvé le goût du football avec Servette. Ils seront face à face ce soir à la Fontenette. Image: Eric Lafargue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Trajectoire est un mot courbe. On le croit droit mais il est courbe, parce s’il dit la direction, il oublie les méandres. David Gonzalez et Christophe Guedes sont bien placés pour le savoir. C’est leur histoire qui s’écrit en marge du derby de ce samedi, ce Carouge-Servette de la Fontenette, à 18 heures.

Les deux portiers ont vécu des moments forts, ils ont aussi traversé des épreuves et se retrouvent aujourd’hui l’un en face de l’autre, riches de ces trajectoires étranges. Elles ont pour trait d’union le football, bien sûr, Servette aussi. Et cette volonté de reprendre un destin en main. Presque logique pour qui est gardien de but. C’est pour cela que leurs parcours sont intéressants (lire ci-dessous). Ils grossiront les émotions de ce derby très attendu. Servette, le grand frère d’un Carouge partenaire au niveau de la formation, a bien sûr le rôle de favori. Et tout le monde s’accorde pour le souligner.

Thierry Cotting, l’entraîneur des Stelliens, le sait bien. «En raison de la relégation de Servette, cette saison est plus compliquée pour nous, relève-t-il. Avant, nous pouvions compter sur les jeunes grenat qui devaient s’aguerrir, comme Gazzetta, Cespedes ou Infante, par exemple. Ce n’est plus le cas, dégât collatéral de cette relégation qui touche en fait tout le foot genevois.» En attendant un retour obligatoire de Servette en Challenge League au terme de cette saison, il y a donc ce derby.

Carouge est au complet. A Servette, Pont, légèrement touché, a rejoint une infirmerie qui comprend déjà Hasanovic, Besnard, Hasanovic, Cespedes et Vonlanthen. Doumbia? Le cas est toujours bloqué administrativement! La mauvaise blague vire au vinaigre, avec des dirigeants grenat à qui il semble toujours manquer un ou deux documents pour débloquer la situation…


David Gonzalez: «J’ai vécu une trahison!»

David Gonzalez, vous êtes aujourd’hui le gardien de Carouge. Mais avant vous étiez à Servette et cela s’est terminé en queue de poisson: amer?

J’ai vécu tout cela comme une trahison. C’était l’été 2013, Zuberbühler est arrivé, puis Roland Müller et j’ai été mis à l’écart. Sans aucune explication. J’en veux à tout le monde: de l’entraîneur à Zuberbühler, en passant par le président Quennec. J’avais sollicité un rendez-vous avec lui, il m’a fait savoir que si je voulais parler, je n’avais qu’à voir avec son avocat…

Comment avez-vous vécu cette situation?

Je me suis posé des questions. Mais on me laissait dans le vague. Ensuite, on m’a mis à l’écart du groupe. Je devais m’entraîner seul, parfois à 8 heures du matin. Mais je n’ai pas craqué: je me suis comporté en professionnel.

Puis vous êtes parti à Etoile Carouge…

Oui et je remercie ce club qui a tout mis en œuvre pour moi. Parce que les choses ont changé. Je vais avoir 29 ans, je prépare l’avenir. Je veux jouer encore, j’ai du plaisir et de l’envie. Mais après douze ans de professionnalisme, je suis retourné à l’école et j’ai un diplôme d’employé de commerce depuis cet été. Actuellement, je suis un stage en bureau, à la police. Et je vais passer les étapes pour pouvoir intégrer la police municipale de la Ville de Genève.

Des regrets, à considérer les circonstances?

Je ne vais pas m’apitoyer sur mon sort. Sans ce qui s’est passé, je serais peut-être encore pro. Mais j’ai repris ma vie en main. Je me réjouis de ce derby. Sans me dire que j’ai quoi que ce soit à prouver à mon ancien club. C’est déjà fait.  D.V.


Christophe Guedes: «J’ai failli arrêter le foot»

Christophe Guedes, vous allez disputer votre troisième match en tant que titulaire avec Servette: une belle histoire?

Cet été, Cooper, Pont et Studer m’ont dit qu’ils comptaient sur moi, qu’il fallait que je bosse fort. C’est ce que j’ai fait.

Cela n’a pourtant pas toujours été aussi simple: on pense à votre passage à Sion…

Cela s’est mal passé, notamment avec Marco Pascolo. C’est lui qui m’avait fait venir, mais je me suis rapidement senti délaissé. J’étais dégoûté, je me suis blessé, j’ai failli arrêter le foot. Mais après un an et demi pour soigner une blessure aux adducteurs, je suis venu à Servette, avec les M21.

Et tout est allé mieux?

Oui, j’ai retrouvé le goût du football. Je remercie Daniel Blanco, l’entraîneur des gardiens, qui m’a tellement aidé. Je suis très heureux de travailler avec lui aujourd’hui, en première équipe. Personnellement, je n’ai pas eu de problème avec Zuberbühler. Même s’il y a eu des bouleversements au début.

Maintenant, vous avez pris la place de Müller dans la cage…

Il y a une saine concurrence. J’ai pris ma chance. J’étais un peu stressé à Breitenrain, la peur de mal faire. Mais j’ai pu réaliser deux arrêts décisifs, sur des face-à-face. C’est peut-être mon point fort, ça donne confiance. Maintenant, je vais me battre pour garder ma place.

En brillant dans ce derby contre Carouge?

La confiance est là. Le plus important, ce n’est pas moi, mais les trois points pour Servette. D.V. (TDG)

Créé: 18.09.2015, 18h26

Articles en relation

Servette retrouve enfin du jeu et des couleurs

Football Samedi soir, les M21 de Zurich n’ont pas fait le poids face à des Grenat sur le bon chemin (3-1) Plus...

Servette se remet sur le bon chemin

Football Les Grenat dominent et s’offrent une victoire méritée face aux M21 de Zurich. En prenant le jeu à leur compte. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Français envisagent le référendum d'initiative citoyenne
Plus...