«Moi, je suis un compétiteur et je pense avoir mérité cette chance»

Football Mis sur le banc la saison dernière après un match à Winterthour, David Gonzalez sera de retour, lundi, à la Schützenwiese.

David Gonzalez: «Je n’ai rien à montrer ou à démontrer. Je vais juste jouer mon jeu comme je l’ai toujours fait.»

David Gonzalez: «Je n’ai rien à montrer ou à démontrer. Je vais juste jouer mon jeu comme je l’ai toujours fait.» Image: ERIC LAFARGUE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pour lui, il n’est pas question de mettre des gants et de dégager en touche. Ce n’est pas son genre. Même si, sur le moment, cela lui était resté en travers de la gorge, David Gonzalez n’a de revanche à prendre sur personne. «Winterthour, c’est un match comme un autre, point barre», assure, péremptoire, un gardien qui sera à nouveau en cage ce lundi à la Schützenwiese après une sortie en Coupe à Altdorf. Jérémy Frick, le titulaire, est encore suspendu une partie; il avait vu rouge la semaine dernière contre Wil.

Même si David Gonzalez sait bien que c’est là-bas, à Winterthour, qu’il avait perdu sa place le 26 septembre 2016, que c’est ensuite contre les Zurichois qu’il avait rejoué une dernière fois en championnat en avril à la Praille, cela ne change rien. «L’important pour moi est d’aligner des performances.» Le portier de 30 ans, qui s’est plié avec professionnalisme à la décision de son entraîneur, continue de travailler aussi fort qu’avant…

Avec quel état d’esprit abordez-vous ce match à Winterthour?

Avec le même que ce gardien de la Côte d’Ivoire, Copa Barry, qui en 2015 n’était que remplaçant avant de devenir le héros de la finale de la Coupe d’Afrique des nations. Le portier titulaire s’était blessé. Moi, je suis un compétiteur et je pense avoir mérité cette chance. Je me bats tous les jours à l’entraînement pour pouvoir aligner des performances en match. Je me sens bien et je suis prêt!

Le coach vous a-t-il laissé entendre que vous pourriez conserver ensuite votre place?

On a eu une discussion, oui, mais rien n’a été défini. Vous savez, en foot, cela va très vite, d’un côté comme de l’autre. Je travaille pour cela. Avec Jérémy, on a une relation normale de coéquipiers qui se respectent. Ce n’est pas dans ma mentalité de critiquer un gars dans l’équipe. Je suis un clubiste qui vit pour le groupe. Dans le vestiaire, j’ai aussi un rôle de leader, c’est une de mes forces. Je prends la parole quand il le faut, comme le coach me l’a demandé…

A vous donc de montrer à votre coach que vous méritez cette chance…

Je n’ai rien à montrer ou à démontrer. Je vais juste jouer mon jeu comme je l’ai toujours fait.

A Winterthour, Servette va être attendu au contour…

C’est un match piège, bien sûr, même si notre adversaire n’est pas dans une bonne dynamique, on doit se méfier. A nous d’aborder ce match très sérieusement.

Que pensez-vous de ce Servette FC qui n’a toujours pas perdu, certes, mais qui se retrouve déjà un peu distancé?

On travaille énormément à l’entraînement pour appliquer ce que nous demande l’entraîneur. Cela prend du temps. Mais on a vraiment une marge de progression intéressante. C’est tellement long un championnat que NE Xamax ou Schaffhouse (ndlr: qui s’affrontaient vendredi soir) peuvent commettre des faux pas. A nous de continuer sans se focaliser sur nos concurrents directs. Nous sommes maîtres de notre destin. A nous de poser la cerise sur le gâteau.

Vous faudra-t-il l’arrivée d’un buteur pour concrétiser vos ambitions de promotion?

Il est vrai que «JP» Nsame apportait énormément et qu’il y a aujourd’hui un vide. Mais on doit composer avec son absence. Alexandre Alphonse est un joueur très intelligent, on l’a vu avec ses deux buts contre Chiasso. C’est au coach et aux dirigeants de décider, pas à nous. Il y a très longtemps que le club n’avait plus eu une telle stabilité et c’est très encourageant pour nous, les joueurs. A un moment donné, on n’était pas payé, là il n’y a jamais de retard. Les dirigeants font du mieux qu’ils peuvent avec les moyens qu’ils ont à disposition. Ils ne vont pas dépenser de l’argent bêtement.

Avez-vous songé à partir pour jouer ailleurs?

Ce n’est pas parce qu’il y a une difficulté qu’on doit partir ou se poser mille questions. Ce serait lâche de faire ça. Je préfère affronter la difficulté et me battre pour retrouver ma place, comme c’est le cas actuellement…


«Il a encore faim, comme s’il avait toujours 18 ans…»

Il n’a pas besoin de claquer dans ses doigts pour les pousser chaque jour à s’entraîner. Daniel Blanco, l’ange des gardiens du Servette FC, se dit chanceux de pouvoir travailler avec de tels portiers. Que ce soit Jérémy Frick ou David Gonzalez, les deux derniers remparts plongent volontiers sur chaque ballon, sans rechigner. Comme des jeunes pousses qui visent le poste, avec cette envie de renverser des montagnes. «Pour un coach, c’est génial de pouvoir travailler avec de tels bosseurs!»

Daniel Blanco se souvient très bien de David Gonzalez quand il défendait la cage des Grenat lors de la saison 2010-2011, l’année de la promotion en Super League. «J’étais fan de Servette, dans les gradins, avant que je devienne ensuite entraîneur des gardiens. Je dois dire que sa motivation est toujours restée la même qu’il y a six ans.» Quand il en parle, «Dani» en a la chair de poule! «Dans le vestiaire, c’est le grand frère, toujours prêt à aider un copain. Et sur un terrain, il a toujours faim, comme s’il avait encore 18 ans.» Faut-il préciser que Daniel Blanco ne se fait aucun souci pour lundi à Winterthour? «Tout gardien qui se retrouve No 2 est forcément frustré, reconnaît son coach. Mais David, qui a de la bouteille, demeure à la disposition du groupe, sans faire la tête. Il est impeccable à l’entraînement.»

Entraîneur du Servette FC, Meho Kodro dit aussi n’être pas préoccupé par cette rocade dans la cage des Servettiens: «Avec son expérience et son professionnalisme, je suis tranquille.» Et s’il devait être héroïque ce lundi à Winterthour, pourrait-il le laisser dans la cage? «Là, rit-il, je botte en touche. Un match après l’autre!» David Gonzalez ne va pas laisser passer sa chance… C.MA. (TDG)

Créé: 19.08.2017, 10h24

En direct du vestiaire

L’affiche Servette se déplace lundi soir à Winterthour pour y affronter la lanterne rouge, qui n’a toujours pas remporté un match depuis le début de l’exercice. Coup d’envoi à la Schützenwiese à 20 heures.

L’effectif Les Grenat sont toujours privés de Dalibor Stevanovic (blessé), de Mirsad Hasanovic (convalescent) et de Jérémy Frick (suspendu).

La bonne nouvelle Prêté jusqu’au terme de la saison par le club brésilien de Palmeiras, Nathan Raphael Pelae Cardoso (22 ans) est à disposition de Meho Kodro. Le défenseur central, qui portera le No 3, pourrait effectuer ses grands débuts à Winterthour. «Je suis prêt!» s’exclame le défenseur, qui a plein de fourmis dans les jambes.

La parole à Meho Kodro «On recherche un gars qui marque entre quinze et vingt buts par saison!» D’après le coach des Grenat, qui n’est ni inquiet ni préoccupé par cette situation, le club aurait trouvé l’oiseau rare. «Comme on n’a pas envie de se tromper sur le candidat, il ne faut pas se précipiter. Mais cela devrait se décanter ces prochains jours. Le renfort doit être bon dos au but, de la tête et en profondeur. Nous souhaitons engager une valeur ajoutée, un plus pour un groupe qui possède encore une grosse marge de progression.»
C.MA.

Articles en relation

Retour dans la cage servettienne pour Gonzalez: «Je suis prêt!»

Football Le fidèle portier remplacera Frick, suspendu ce samedi contre Winterthour. Pas de rancœur, juste des envies et une attitude pro. Plus...

David Gonzalez a transformé le négatif en positif

Football Le gardien genevois a repris sa place de titulaire à Servette. Il attend Breitenrain ce jeudi soir (20 h). Plus...

David Gonzalez: «Débloquer le compteur»

Football - Promotion League Etoile Carouge reçoit le Stade Nyonnais samedi à 20 h dans l’espoir d’engranger ses premiers points. Plus...

Jeux Olympiques d'hiver

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Merkel échoue à former une coalition
Plus...