Entre bonheur et inquiétudes, Servette se soigne

FootballLes Grenat engageront encore un attaquant. Le point sur les blessés.

Alex Schalk aura eu le temps d'adresser, ici, une passe millimétrée à Wüthrich pour le 1-0 à Chiasso, avant de se blesser à la cuisse. La tuile pour l'attaquant et pour Servette.

Alex Schalk aura eu le temps d'adresser, ici, une passe millimétrée à Wüthrich pour le 1-0 à Chiasso, avant de se blesser à la cuisse. La tuile pour l'attaquant et pour Servette. Image: Eric Lafargue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Fragilité du bonheur, délicatesse de l’élévation, l’apesanteur et la gravité dans une même physique des sentiments: Servette vient de boucler ses deux premiers déplacements de la saison par deux succès nets (2-0 à Aarau et 3-0 à Chiasso), mais l’ivresse de cette liesse initiale s’accompagne d’une lourdeur, deux blessés, deux joueurs clés, Schalk et Wüthrich. L’idée d’un fatalisme qui ne laisse jamais les Grenat sereins.

Un buteur et le meneur de jeu de l’équipe à l’infirmerie, c’est le rendement offensif du groupe qui est directement touché. Sur les cinq buts servettiens de ce début de saison, Schalk s’était déjà fait l’auteur de deux assists, tandis que Wüthrich avait trouvé à deux reprises le chemin des filets. Ils s’entendent bien, c’est deux-là.

«Oui, c’est la tuile, peste Alain Geiger, l’entraîneur. Deux grosses pertes, c’est embêtant. J’attends encore les résultats des examens passés ce lundi. Pour Schalk, cela semble être une déchirure musculaire derrière la cuisse, on verra. Pour Wüthrich, je ne sais pas, il est tombé sur le bassin. J’espère que cela n’a rien à voir avec ces pubalgies dont il a souvent souffert.»

Deux soucis de plus pour Geiger, donc, lui qui a déjà dû composer sans certains éléments à 100% au début de la préparation estivale. «Plusieurs joueurs suivaient un protocole médical, explique-t-il. Cela concernait au début Dalibor Stevanovic ou Wüthrich, justement pour sa pubalgie. Dans une certaine mesure, Lang aussi. Mais cela touche encore Antunes, Cespedes, Sarr, Alphonse et Micha Stevanovic.»

Où en est-on avec ces blessés? «Micha Stevanovic et Alphonse devraient pouvoir faire leur retour après le match de vendredi prochain à Wil, estime Geiger. Pour les autres, il faut plus ou moins de patience.» En attendant, pas question de se croiser les bras. Si Servette a ignoré la réalité de la Challenge League la saison dernière en ne trouvant pas immédiatement un successeur à Nsamé, Geiger est lucide. «Nous avions déjà, avant même la blessure de Schalk, la volonté d’engager un attaquant de plus. La cellule de recrutement y travaille. Dans cette ligue, le potentiel offensif permet de faire la différence.»

Prochaine échéance à Wil, vendredi soir. Geiger devra trouver des solutions. Servette reverra la pelouse de la Praille, toute neuve, le 24 août, pour recevoir le FC Winterthour. (nxp)

Créé: 30.07.2018, 16h01

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un Genevois poursuit Tesla après un accident
Plus...