Passer au contenu principal

Berisha: «C’est clair, Servette doit prendre trois points pour décoller»

Berisha remplacera Alphonse, légèrement touché, ce vendredi soir à Rapperswil, le néo-promu. Victoire nette requise.

Florian Berisha, tout à droite, emmènera l’attaque servettienne ce soir à Rapperswil.
Florian Berisha, tout à droite, emmènera l’attaque servettienne ce soir à Rapperswil.
ERIC LAFARGUE

Avec un joyeux Schaffhouse qui éclabousse la Challenge League de son insouciance inspirée et un solide Xamax qui sait s’accrocher sans être génial, Servette sait déjà, après deux matches nuls, qu’il doit impérativement lancer sa saison ce vendredi soir à Rapperswil-Jona. Tout autre résultat qu’une victoire probante face au néo-promu (déjà étrillé 6-0 par les hommes de Yakin) serait à ranger au musée des horreurs pour les Grenat.

«Oui, nous sommes au courant, admet Florian Berisha. Servette doit prendre les trois points à Rapperswil pour décoller. Deux matches, deux points, ce n’est pas ce que nous avions espéré pour commencer la saison. Il nous manque encore de la constance durant une rencontre. Nous sommes notre principal adversaire.»

Des envies d’efficacité

Orphelin de Nsame, Servette le sera aussi d’Alexandre Alphonse en terre saint-galloise. C’est justement Berisha qui remplacera le Français à la pointe de l’immuable 4-2-3-1 de Meho Kodro. «A moi de démontrer que je mérite ma place sur le terrain, assure-t-il. Je suis prêt. Je ne m’entraîne pas pour être remplaçant, mais pour être titulaire. J’ai déjà joué à ce poste, avec un soutien derrière, en M21 à Sion. C’est différent que quand tu viens d’un côté, mais cela me va. Je ne serai pas un Nsame, mais avec un jeu dans les pieds ou en profondeur, nous aurons des arguments. D’autant plus que les deux hommes des côtés peuvent prendre l’axe quand je serai appelé à décrocher.» Les deux «ailiers»? A gauche, Steven Lang, bien sûr. La perspective de pouvoir prendre l’axe plus régulièrement doit le séduire, lui qui n’a jamais été aussi performant qu’en attaquant central avec le Schaffhouse de… Murat Yakin.

A droite, en revanche, changement: ce ne devrait pas être Matias Vitkieviez, mais Miroslav Stevanovic. Le Serbe a reçu le feu vert de Berne concernant son permis de travail. C’est lui qui figurait avec les onze titulaires lors du dernier entraînement, ce jeudi matin. Il devra faire preuve de ses qualités de passeur, notamment. D’autant plus que l’association Vitkieviez-Sauthier, sur le flanc droit, était riche d’automatismes.

Les balles arrêtées: aïe!

On parle là des schémas offensifs. Mais les Grenat feraient aussi bien de s’attacher à être moins fébriles sur les balles arrêtées. Comme à Vaduz, quand Sarr, bloqué dans la combinaison liechtensteinoise, laissait Puljic seul au deuxième poteau. Ou comme sur le corner de Chiasso.

Le défenseur brésilien Nathan, qui s’entraînait jeudi avec Servette et dont la signature semble quasi acquise, offrira une solution de rechange quand il sera qualifié. Mais en attendant, Servette doit évidemment s’imposer à Rapperswil-Jona.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.