Avec Baba Souare, Servette innove pour préparer l’avenir

FootballBojan Dimic introduit le jeune joueur dans une défense inédite à trois. Cela n’a pas payé à Chiasso (défaite 2-1).

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«On aurait mérité beaucoup mieux. C’est injuste et frustrant. Maintenant, je comprends mieux ce que l’on peut ressentir après un tel match.» Quelques minutes après la défaite rageante concédée par Servette à Chiasso, Baba Souare ne cachait pas sa déception. Le jeune défenseur a été jeté par Bojan Dimic dans le grand bain de la Challenge League à l’occasion de ce déplacement au Tessin. Tester des footballeurs en devenir pour voir ce qu’ils ont dans le ventre, voilà l’une des missions que s’est fixée le coach grenat jusqu’au terme de la saison. Baba Souare, 19 ans depuis un mois, incarne la relève du Servette FC, aux côtés de Robin Busset et Alexis Antunes (tous deux 18 ans).

L’autre objectif principal du coach consiste à doter son équipe d’un nouveau système de jeu introduit pour la première fois hier à Chiasso: la défense à trois. «Cela fait longtemps qu’on voulait le faire, mais mon prédécesseur ne l’a jamais tenté, expliquait le technicien. C’est à revoir et à peaufiner, mais j’ai perçu moins de fébrilité que d’habitude. De toute façon, il est indispensable de maîtriser deux systèmes dans le football moderne. Et d’être capable d’en changer en cours de match.»

Garder la deuxième place

Lors des huit rencontres restantes cette saison, le plus compliqué pour Bojan Dimic sera de faire cohabiter ses indispensables objectifs de formation et d’apprentissage avec des résultats qu’un club du standing du Servette FC ne manquera pas de réclamer. Si la promotion en Super League est depuis longtemps oubliée, la place de dauphin reste un but à défendre. «On est des compétiteurs et on aimerait garder notre deuxième place, admet Dimic. En même temps, c’est l’occasion idéale pour voir à l’œuvre les jeunes sur qui on pourra compter la saison prochaine. Il faut les mettre dans le bon état d’esprit au moment d’entrer sur le terrain. Même si cela peut prétériter nos résultats dans l’immédiat.»

À Chiasso, Baba Souare a été appelé à prendre la place d’un des piliers de la défense servettienne: Christopher Mfuyi, suspendu pour ce match. Un baptême du feu vécu, qui plus est, au cœur d’une arrière-garde inédite à trois joueurs. «Je connais ce système pour y avoir déjà joué en M18, confiait le principal intéressé. Cela ne m’a donc pas perturbé plus que cela. De toute façon, il faut être capable de jouer avec tous les schémas tactiques». Bojan Dimic a apprécié: «Je ne me faisais pas trop de souci par rapport à Baba. Et je trouve qu’il a été plutôt bon.»

«Une dynamique négative»

Au Riva IV, Servette est tombé sur une formation tessinoise relancée par l’arrivée de Baldo Raineri au poste d’entraîneur il y a deux semaines. Après le succès obtenu à Wohlen (4-3), les Chiassesi ont ainsi enchaîné avec une nouvelle victoire. Ce succès s’est forgé lors des minutes initiales de chaque période (2e 1-0, 54e 2-1). «Le premier but est dû à un manque de concentration et le deuxième à une erreur de marquage», pestait Bojan Dimic.

Les Grenat ont ensuite tenté de rebondir, mais ils n’ont décroché qu’une égalisation qui s’est avérée provisoire (28e). Vitkieviez (31e et 93e) et Imeri (60e) se sont ménagé de sérieuses occasions. En vain.

Au final, le SFC subit un deuxième revers d’affilée après celui concédé à Rapperswil. Même si le résultat est identique, les Grenat ont au moins réagi après avoir tutoyé la médiocrité une semaine plus tôt. «Les gars se sont battus, mais on reste dans une dynamique négative (Ndlr: une victoire lors des sept derniers matches). Malgré la défaite, j’ai pourtant vu des choses encourageantes», positivait Bojan Dimic.

Jeudi, la venue de Schaffhouse qui talonne justement Servette au classement, permettra un nouveau test grandeur nature. (TDG)

Créé: 16.04.2018, 08h34

Chiasso - Servette 2-1 (1-1)

Riva IV, 500 spectateurs.
Arbitre: M. Erlachner.
Buts: 2e Farrugia 1-0, 28e M. Stevanovic 1-1, 54e Farrugia 2-1.
Chiasso: Russo; Soumare (76e Gennari), Urbano (72e Martignoni), Monighetti, Belometti; Rey (83e Kabacalman); Fatkic, Said; Hamadi, Farrugia, Ceesay.
Servette: Frick; Sarr, Nathan (67e Fabry), Souare; Sauthier, D. Stevanovic, Imeri, De Ceglie (49e Le Pogam); M. Stevanovic; Willie (63e Wüthrich), Vitkieviez.
Notes: Chiasso sans Nilovic (blessé), Delli Carri, Josipovic (suspendus); Servette FC sans Cespedes, Alphonse, Antunes, Chagas, Gonzalez (blessés), Lang, Mfuyi (suspendus), Busset (M18).
Avertissements: 33e D. Stevanovic, 34e Rey,
49e Hamadi, 66e Soumare, 67e Nathan, 81e Wüthrich.

Articles en relation

Baba Souare: «Je dois beaucoup au Servette FC et je veux y jouer»

Football Avec Imeri, Busset ou Antunes, il représente l’avenir grenat. En ces temps troubles, l’équipe a besoin de son enthousiasme. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...