Passer au contenu principal

Un arbitre romand pour le derby du Rhône

Samedi soir à Tourbillon, les retrouvailles très attendues entre Sion et Servette seront dirigées par Lionel Tschudi, un Neuchâtelois de 30 ans.

Le FC Sion et Servette ont beau traversé chacun une crise (autant de confiance que de résultats), l’engouement que suscite le derby du Rhône est réel. Ce qui devrait se confirmer au niveau de l’affluence attendue, sans doute très supérieure à la moyenne.

Ce rendez-vous entre Romands le restera également au niveau de l’arbitre puisque l’on retrouvera dans le rond central, le prometteur Lionel Tschudi, l’arbitre suisse qui monte et auquel l’on prédit un avenir international. Fait non anecdotique, c’est déjà lui qui, le 27 juillet dernier, officiait lors du premier derby entre Servette et Sion (0-0 devant 11'142 spectateurs réunis à la Praille). Arbitre FIFA depuis 2018, le Neuchâtelois avait dirigé son premier match de Super League le 25 septembre 2016 à Zurich (Grasshopper-Vaduz 2-1).

Le dernier match officiel du club «grenat» à Tourbillon remonte déjà à plus de six ans. Le 30 mars 2013, Sion et Servette n’avaient pas réussi à se départager: devant 11'800 spectateurs, le remplaçant De Azevedo (77e) avait répondu à l’ouverture du score signée Itaperuna (61e) dans un derby que les Valaisans avaient terminé en infériorité numérique (63e, expulsion d’Adailton).

Dirigé alors par l’éphémère Arno Rossini, le club valaisan, qui avait consommé cette saison-là pas moins de six techniciens, s’était présenté dans la composition suivante: Vanins; Adailton, Dingsdag, Lacroix; Vanczak, G. Fernandes, Crettenand, Bühler; Darragi; Ndjeng, Itaperuna. Sur le banc: Fickentscher, Marques, Adao, Lafferty, Basha, Regazzoni, Sauthier.

De son côté, Sébastien Fournier, qui avait commencé l’exercice 2012-2013 sur le banc valaisan, avait titularisé: Barroca; Diallo, Schneider, Mfuyi, Rüfli; Kouassi, Pasche; Lang, Vitkieviez, Tréand ; Karanovic. Sur le banc: Gonzalez, Routis, Pont, Schlauri, De Azevedo, Machado. Fin de la séquence nostalgie. Six ans plus tard, tout a bien changé, et il ne reste plus grand-monde...

Par contre, que ceux qui zapperont samedi soir entre Teleclub et RTS2 ne s'affolent pas. Ils verront Lionel Tschudi sur les deux chaînes en même temps et c'est tout à fait normal. Le directeur de jeu participera en même temps que le match à l'émission «Au coeur du sport» de la télévision publique qui parle de l'artbitrage vidéo, mais c'est parfaitement normal. Cette dernière a été enregistrée vendredi dernier...

N.JR.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.