Servette se remet sur le bon chemin

FootballLes Grenat dominent et s’offrent une victoire méritée face aux M21 de Zurich. En prenant le jeu à leur compte.

Pacar (SFC) et Van Nieferhausern (FCZII)

Pacar (SFC) et Van Nieferhausern (FCZII) Image: Eric Lafargue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est un Servette supérieur à tous les niveaux qui a fait la différence au Stade de Genève. Les élans volontaires de Maxime Dominguez, l’ex-Servettien, n’y ont rien changé: les M21 de Zurich ont le plus clair du temps été copieusement dominés par des Grenat plus solides. Après les soucis rencontrés dans le jeu à Breitenrain et avant, les Servettiens ont cette fois réellement pris le jeu à leur compte.

Un premier pas dans la bonne direction qui a vu quelques occasions se succéder durant la première demi-heure. Une tête de Pacar, claquée par le portier zurichois, un lob manqué par le même Pacar, seul devant le gardien après une passe de Gazetta, ou encore des tentatives de Sauthier et de Fargues.

N’était la percée de Kempter, qui faisait frissonner la maigre assistance de la Praille, ce fut le plus souvent un monologue grenat. Qui allait déboucher en fin de mi-temps sur l’ouverture du score, par celui qui s’en était montré le plus proche jusque-là: Pacar. Le buteur de 25 ans venait tout juste de trouver le poteau, sur une frappe effleurée par le dernier rempart zurichois, qu’il profitait du corner pour surgir au deuxième poteau et ouvrir le score d’une tête plongeante, à bout portant. Mérité pour lui et pour Servette, surtout en ce début de saison, où les Grenat cherchent encore à gonfler leur capital confiance.

Une nécessité qui prend forme. A témoin le très actif Yagan Hiraç, qui prenait sa chance et le petit filet de la cage zurichoise dès la 51e minute, pour le 2-0. Zurich avait laissé passer sa chance de faire vaguement douter les Grenat quatre minutes plus tôt. Quand Kim filait seul, alors qu’il était hors-jeu, mais qu’il trouvait sur son chemin un excellent Christopher Guedes, préféré à Roland Müller.

En contrôle et en domination pour la fin de la partie, Servette s’est assuré une victoire logique et méritée, même sans Vitkieviez (suspendu) ou sans plusieurs blessés de marque. On relèvera néanmoins un relâchement général qui a suivit le deuxième but, un écueil à bannir. D’ailleurs, c’est justement après le superbe 3-0 d’Hugo Fargues que les Servettiens se sont encore oubliés, permettant à Kim de réduire le score. Avertissement sans conséquence. A Servette de continuer sur ce chemin, avec enfin le souci du jeu et sans relâchement coupable. (TDG)

Créé: 12.09.2015, 21h03

Servette - Zurich II 3-1 (1-0)

Stade de Genève, 950 spectateurs.
Arbitre: M. Schenk.
Buts: 37e Pacar 1-0; 51e Yagan 2-0; 77e Fargues 3-0; 79e Kim 3-1.
Servette: Guedes; Sauthier, Rodrigues, Mfuyi, Infante; Pont, Yagan (71e Maouche); Fargues, Gazzetta, Kutesa (86e Caslei); Pacar.
Zurich II: Fellmannm; Von Niederhäusern (37e Stettler), Gebistorf (63e Ben Balla), Sadrijaj, Ribeiro; Kang, Salija; Graf, Dominguez (67e Markaj), Kempter; Kim.
Avertissements: 68e Kang (jeu dur), 73e Pont (antijeu).

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...