Scénario catastrophe: Servette tombe de haut!

FootballCham s’impose à la Praille (1-2) pour caracoler en tête avec cinq points d’avance désormais. Les Grenat sont loin du compte.

Servette quitte le terrain avec une foule de questions en tête. Ce printemps ne répond pas aux attentes, loin s’en faut.

Servette quitte le terrain avec une foule de questions en tête. Ce printemps ne répond pas aux attentes, loin s’en faut. Image: Eric Lafargue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Huit semaines de préparation pour ça! Deux matches, un tout petit point glané à Kriens, une défaite mortifiante dans le choc au sommet, hier, contre Cham au Stade de Genève: ce Servette qui se veut si professionnel et si ambitieux est très loin du compte. Il en est même quitte pour regarder Cham s’échapper au classement, avec cinq points d’avance.

Il y a quelques circonstances atténuantes à ce constat d’échec (des blessures en vrac, des erreurs individuelles rédhibitoires hier). Mais enfin, quand on dispose du plus gros budget – et largement –, quand on fonctionne comme une équipe professionnelle au sein d’une ligue amateur, les vagues excuses qui pourraient surgir, fussent-elles légitimes, s’effacent devant la réalité du ratage. Au regard du potentiel grenat, c’est Servette qui devrait caracoler en tête. Et pas le… néo-promu!

Une seule conclusion: les qualités intrinsèques des Servettiens ne sont pas exploitées comme elles le devraient. Le raccourci est sans doute facile. Dans quelques semaines, les Grenat auront peut-être rattrapé et dépassé Cham, fort d’un jeu enfin en place. Il n’empêche: quand on accueille un néo-promu, leader par insouciance, on n’a pas le droit de perdre. A vrai dire, Servette n’avait qu’une seule alternative: l’emporter pour prendre la tête du classement.

Les erreurs individuelles

Que s’est-il passé hier à la Praille? Bien des choses sur lesquelles les Grenat voudraient fermer les yeux. Il va pourtant falloir les ouvrir pour voir ce qui cloche. A match au sommet, entame de partie à la hauteur? Que nenni. Pour Servette, tout a commencé par une première bourde de Mfuyi, après 28 secondes de jeu, qui laissait déjà un Zougois tenter sa chance.

Ajoutez encore quelques approximations dans ces premières secondes joyeusement balbutiées, et cela dresse un premier tableau curieux pour qui veut fondre sur l’adversaire.

On va dire aussi que Servette s’est aussitôt repris. Pour ses meilleurs moments, une grosse demi-heure. C’est là que les Genevois ont eu, au bout de certains souliers, la possibilité d’ouvrir le score. On pense à Caslei, à Berisha ou à Gazzetta. Il y avait enfin du jeu, du mouvement, des intentions. Mais il manquait toujours ce dernier geste qui fait toute la différence. C’est ensuite que tout s’est gâté, que certaines idées se sont dissipées.

Le malheur de Rodrigues

D’abord, triste fatalité pour Miguel Rodrigues, il y a eu cette 30e minute, ce contact presque anodin vu de loin, mais désastreux pour lui. Il était de retour cette saison après une rupture ligamentaire du genou gauche. A priori, il a revécu le même cauchemar, s’écroulant et étant évacué sur une civière. On ne peut que lui souhaiter le plus grand courage face à cette nouvelle épreuve.

Un malheur n’arrivant jamais seul, dit-on, la suite des événements allait virer vinaigre sur le terrain. Qui plus est à la 45e: Mfuyi, si peu à son affaire hier, laissait filer Ugljesic et, pour faire bonne mesure, alors que le Zougois s’excentrait, Christophe Guedes sortait aux fraises, laissant Ugljesic croiser dans le but vide.

Cham n’en demandait pas tant. Pas plus d’ailleurs à la 71e minute, quand Servette s’inclinait une seconde fois, sur corner, avec aucun Grenat pour s’opposer à Jakovljevic, tranquillement installé à l’orée des 16 mètres et dont la reprise écrasée surprenait encore Guedes. Désordonné, Servette avait tenté de réagir après la pause. Mais en manque cruel d’efficacité, il devait attendre ce long centre de la 82e, cette remise de Vitkieviez pour Besnard avec, enfin, le geste juste à la conclusion.

Le rush final, ces longs ballons balancés en croisant les doigts, ne donnant rien, Servette quittait la pelouse la tête basse.

Les Grenat sont toujours deuxième au classement. Avec seulement deux points d’avance sur Kriens, mais désormais cinq de retard sur Cham. Ils peuvent toujours se dire que les Zougois ne recevront pas leur licence III pour la Challenge League: cela serait jouer avec le feu et surtout bien chiche, pour tout dire.

Alors? Alors Servette doit se reprendre et faire un sans-faute lors des 11 dernières journées. Seul horizon pour qui vient de tomber de haut. Réalité crue d’un Servette qui s’égare, mais qui n’a plus le droit de se perdre.

(TDG)

Créé: 13.03.2016, 21h35

Servette - Cham 1-2 (0-1)

Stade de Genève: 2850 spectateurs.

Arbitre: M. Piccolo.

Buts: 45e Ugljesic 0-1; 71e Jakovljevic 0-2; 82e Besnard 1-2.

Servette: Guedes; Sauthier, Mfuyi, Rodrigues (33e Sabaly), Infante; Caslei, Doumbia, Gazzetta (59e Da Silva); Vitkieviez, Besnard, Berisha (67e Guillemenot).

Cham: Merlo; Nussbaumer, Jakovljevic, Niederhauser, Keller; Bader, Schilling; Gasser (77e Scherer), Ugljesic (67e Datwyler), Nimi; Hrger (28e Stojanov).

Avertissements: 33e Jakovljevic (antijeu), 37e Schilling (antijeu), 46e Mfuyi (antijeu), 91e Doumbia (jeu dur).

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un arbre s'abat au cimetière des Rois
Plus...