Fabry, la future plaque tournante de Servette

Football C’est l’heure de la reprise pour les Grenat. Meho Kodro tient sa première recrue. Il compte sur le Colombien pour animer le jeu.

Fabry est la première recrue de l’ère Meho Kodro.

Fabry est la première recrue de l’ère Meho Kodro. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Challenge League reprend ses droits ce week-end. Il faudra en revanche patienter jusqu’à lundi soir (19 h 45) pour que Servette effectue sa reprise au Stade de Genève. C’est sous la houlette de leur nouvel entraîneur, Meho Kodro, que les Grenat entreront dans le vif du sujet. Ils ont rendez-vous, ni plus ni moins, avec le FC Zurich, l’ogre de cette cuvée 2016-2017.

Avec douze points d’avance sur son dauphin, Neuchâtel, et vingt-trois sur Servette (5e), le «Z» caracole en tête du championnat. A moins d’un incroyable et improbable scénario, la promotion du club zurichois en Super League est actée. Dès lors, que reste-t-il à jouer pour les Genevois? Pas grand-chose au regard actuel du classement. Plus que le présent, on prépare le futur du côté de Balexert. L’objectif est clair: Servette doit retrouver l’élite au terme de la saison prochaine. L’entraîneur bosnien s’est mis au travail. Le train est en marche. Si jusque-là Servette a été très discret sur le marché des transferts, la formation genevoise tient toutefois sa première recrue hivernale en la personne d’Edwin Fabricio Castro Barros, dit Fabry.

Le Colombien s’est entraîné hier pour la première fois avec ses nouveaux coéquipiers. Le milieu de terrain défensif débarque du Rayo Majadahonda, club de Segunda B, la troisième division espagnole. Fabry avait été repéré par Meho Kodro lorsque ce dernier dirigeait la relève de la Real Sociedad. «Il doit amener de l’animation dans notre jeu, explique le technicien bosnien. C’est un excellent récupérateur qui est capable de distiller de très bons ballons.»

Formé en Argentine, le joueur de 24 ans se dit «très heureux» d’avoir fait connaissance avec le groupe. Il ne cache pas son soulagement de pouvoir communiquer dans sa langue maternelle avec bon nombre de ses nouveaux camarades. «Mon intégration en est facilitée, c’est vrai. Et le coach donne les consignes en espagnol. Je vais donc avoir la vie plus aisée.» S’il ne connaît en revanche pas du tout le championnat suisse, Fabry n’a pas hésité à sauter dans l’avion quand Servette est venu frapper à sa porte: «Je savais que c’était l’un des plus grands clubs du pays et je n’ai pas eu à réfléchir longtemps avant de prendre ma décision.»

Appelé par Meho Kodro à être la plaque tournante du SFC, le milieu de terrain se réjouit de pouvoir disputer son premier match sous ses nouvelles couleurs: «Je sais que j’ai un rôle important à jouer ici, à Genève. Je vais devoir assumer mes responsabilités en tant que No 6 sur le terrain et donner le maximum pour l’équipe. Je veux aider Servette à retrouver l’élite.» Il faudra néanmoins encore patienter avant de voir Fabry à l’œuvre. Dans l’attente d’une qualification, il ne sera en effet pas sur le terrain lundi pour affronter Zurich.

(TDG)

Créé: 04.02.2017, 14h02

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Assemblée du PLR sur l'affaire Maudet
Plus...