Et d’un seul coup, Roger Federer a retrouvé ses pouvoirs magiques

TennisPorté par un service extraordinaire, pure sorcellerie, le Bâlois a voltigé vers un succès aisé. Le coup est dur pour Novak Djokovic (6-4, 6-3).

Roger Federer a surclassé Novak Djokovic en jouant un tennis de rêve (6-4, 6-3). Il est en demi-finales du Masters.

Roger Federer a surclassé Novak Djokovic en jouant un tennis de rêve (6-4, 6-3). Il est en demi-finales du Masters. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Arrivé à Londres, Roger Federer a un peu perdu le fluide et la vitalité qui le portaient à Bâle, deux semaines plus tôt. «Je ne suis pas content de mes sensations», a-t-il répété à plusieurs occasions. Trop d’obligations, pas assez d’entraînement, la forme, le momentum, toutes ces raisons restent à élucider puisque, à cet âge, un athlète n’en finit pas de découvrir son corps. Mais les génies ont ce privilège que, quand ils perdent leur jeu, deux traits de lumière peuvent suffire à le retrouver.

Comment expliquer autrement que Roger Federer ait réussi un premier set aussi parfait, un deuxième aussi paradigmatique, avec une balle de service qui voltige dans des recoins connus d’elle seule, dans une variété confondante d’effets et de vitesse? Ce n’était plus de la magie mais de la sorcellerie, injouable pour Novak Djokovic qui, de surcroît, cumulait les (doubles) fautes, injouable pour un homme de contre-attaque qui, sans être mauvais du tout, en fut réduit à subir des lubies qui le dépassaient.

Il aura fallu attendre 2-1 au deuxième set, soit quarante bonnes minutes, pour que Roger Federer concède sa première balle de break. Non content de la sauver, le Bâlois a ravi dans la foulée le service de son rival, blanc, en quelques autres extravagances. Djokovic n’a plus résisté, plus existé, plus même cherché à comprendre. Dépossédé de toute capacité de nuisance, abandonné à son désarroi au milieu d’une O2 tapissée de drapeaux suisses, il a semblé accepter son sort comme le résultat d’un enchantement, d’un tennis beaucoup trop virtuose et fulgurant pour lui, ce soir-là, comme certains autres soirs beaucoup plus anciens.

Cette victoire n’efface pas tout mais elle exorcise bien des pensées insidieuses. Elle porte un coup dur à Novak Djokovic qui, éliminé du Masters, perd toute chance de terminer l’année à la première place mondiale. Elle ne dit rien de l’avenir, mais elle refait du présent un cadeau, un moment à chérir et à prolonger.

Des liesses à vivre

«J’aime cette salle, ses ambiances, a lâché «le Maître», un rien ému. Aller en demi-finale de cette façon, c’est extraordinaire. Il y a eu de la magie, parfois c’est allé jusqu’à la perfection. Je suis heureux d’avoir pu revivre ces sensations.»

De cette soirée un rien vengeresse quand même subsistera pour Federer la conviction profonde, solidement éprouvée, de pouvoir en revivre d’autres, d’une aisance qui résiste aux affres de l’usure ordinaire, même dans le contexte d’une émulation galopante. Ce n’est pas fini, toujours pas, Roger Federer a le dos qui grince et toute une couvée à élever, mais il ne semble pas pressé de rentrer dans le rang, il a des liesses à vivre, des records à défendre, et il passera encore ce Noël dans le top 3, là où, depuis le temps, trois générations de talents ont échoué à le supplanter. Un jour, on se rendra compte, «vraiment» compte…

Créé: 14.11.2019, 23h37

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Conseil fédéral contre l'interdiction totale de la pub pour le tabac
Plus...