Passer au contenu principal

A une semaine du coup d’envoi, Servette ne s’est pas rassuré

Une victoire poussive face à Nyon (1-0), pas de centre-avant type, des bobos ou des joueurs en manque de rythme. Le point.

Meho Kodro a une semaine pour régler tous les détails.
Meho Kodro a une semaine pour régler tous les détails.
Eric Lafargue

Dans moins d’une semaine, Servette accueillera Chiasso, premier match d’une saison chargée d’espoir pour les Grenat. L’ambition a été clairement affichée depuis plusieurs mois déjà: les Genevois veulent retrouver la Super League. Alors forcément, à l’issue du dernier match amical, samedi soir contre le Stade Nyonnais, il était tentant de dresser un état des lieux.

Servette est-il prêt à tenir d’emblée son objectif? La poussive victoire acquise contre Nyon invite à la prudence. Pour tout dire, les manquements dans le jeu, l’absence de profondeur sur les côtés ou les transitions fébriles sont autant d’éléments qui inquiètent, sans même parler du vide laissé par Nsame devant. En dépit des efforts intelligents d’Alphonse pour donner le change, seul devant, buteur de la tête sur un centre de Cadamuro samedi soir. On ne sait pas ce qui va se passer dans le bras de fer entre Nsame et la direction du club, mais le premier souci, c’est déjà que le joueur a raté la préparation. Il n’est maintenant plus blessé, mais ne s’entraîne pas pour autant avec le contingent grenat. En fait, il s’exerce à l’écart du groupe, en solitaire, avec le préparateur physique. Une mesure qui ferait suite aux déclarations de Kodro, qui ne veut pas travailler avec quelqu’un qui ne tient plus à porter le maillot grenat, à tort ou à raison d’ailleurs? Dans ces conditions, Nsame pourrait-il vraiment commencer la saison avec Servette? Young Boys fera-t-il une nouvelle offre que les dirigeants grenat devraient alors accepter? Affaire en cours…

Autre ombre au tableau: Dalibor Stevanovic. Le Slovène, qui aura 33 ans en septembre, n’a disputé aucun match amical, il est blessé à l’entrejambe et manquera au moins les deux premières rencontres du championnat. Ajoutez encore un Willie hors de rythme, un Sarr bien présent mais qui a besoin de temps de jeu ou un Wüthrich qui doit encore s’adapter pour donner la pleine mesure de son talent, et les interrogations qui cernent le groupe grenat sont là. Dommage pour qui avait six mois pour anticiper cette reprise avec les hautes ambitions annoncées.

Contre Nyon – sur une pelouse pas même arrosée! – certains joueurs étaient ménagés, comme Le Pogam, Fabry, Willie ou Busset. La chaleur et les charges dues à la préparation physique n’ont pas aidé à libérer les Grenat dans leurs intentions. Il faut maintenant espérer que la dernière semaine servira à recharger toutes les batteries et à trouver les derniers automatismes qui manquent encore.

Après, il en va des dynamiques comme du reste: si Servette a le bonheur de réussir son début de saison, il sera peut-être porté par un vent favorable, comme lors de l’arrivée de Meho Kodro. Mais il doit surtout se trouver en urgence un buteur ou deux, voire aussi un défenseur central. En attendant, Kodro doit trouver des solutions. Placer Lang (discret sur son côté samedi) là où il a cartonné avec Schaffhouse: devant dans un 4-4-2? Cela l’obligerait à modifier son traditionnel 4-2-3-1 à une semaine de la reprise. Un risque à prendre?

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.