Sarah Atcho: «On ne sait pas où on va s'arrêter!»

Athlétisme Aux Mondiaux de Londres, les Suissesses du 4x100 m ont flambé en se qualifiant pour la finale de ce soir (22 h 30). Historique et prometteur. La Lausannoise se réjouit.

En demi-finale des Mondiaux 2017 à Londres, Sarah Atcho, Mujinga Kambudji, Ajla Del Ponte et Salomé Kora viennent de battre une nouvelle fois le record de Suisse (42

En demi-finale des Mondiaux 2017 à Londres, Sarah Atcho, Mujinga Kambudji, Ajla Del Ponte et Salomé Kora viennent de battre une nouvelle fois le record de Suisse (42"50) du relai 4x100 m. Image: AP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il y a de l'euphorie dans leurs yeux. Mais plus encore. Une flamme, celle de l'ambition. «Avec ce top 8, on est entrée dans l'histoire mais la nôtre n'est pas terminée. En fait, on ne sait pas où on va s'arrêter», s'exclame Sarah Atcho, la deuxième relayeuse helvétique. En demi-finale, elle et ses copines viennent de battre une nouvelle fois le record de Suisse (42"50), troisièmes de leur course derrière les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. C'est la première fois qu'une équipe nationale se qualifie pour une finale mondiale du 4x100 m.

Et pourtant, la Lausannoise fait un peu la grimace. Pas fameux son passage de témoin avec Mujinga Kambudji! «Une faute de main sans conséquence, confesse-elle. J'ai laissé de la marge pour la finale...» Puis, plus contrariée, elle regrette ces erreurs frustrantes qui peuvent coûter des centièmes. Peut-être même des dixièmes de seconde. «On n'est jamais vraiment satisfaites! Si la perfection n'existe pas, on cherche toujours à s'en approcher le plus possible.»

Pourquoi pas en finale où les Suissesses n'auront plus rien à perdre. Et tout à gagner. «Cette fois, on prendra tous les risques, on tentera le tout pour le tout. Le coach nous laisse une grande liberté», assure Sarah Atcho. La pression, elle veut en faire une force. «Ce stade est plein d'énergie positive. On s'en nourrit, il nous donne des ailes. Il faudra juste rester bien concentrées. Cinq minutes avant la demi-finale, le public faisait le guignol dans les gradins et nous, on était aux portes de l'exploit.» En finale, que peuvent-elles espérer? «Qui sait, une immense surprise», répond la Lausannoise.

(TDG)

Créé: 12.08.2017, 13h51

Articles en relation

Sarah Atcho: «Dans le relais, il y aura une surprise et ce sera nous»

Athlétisme Brillante en solo, la Lausannoise espère mettre la cerise sur le gâteau du 4 x 100 m. Elle est gourmande! Plus...

Lea Sprunger s’est bien battue, mais sans aller au bout de son rêve

Athlétisme La Nyonnaise se classe 5e de la finale du 400 m haies, dominée par les flèches américaines. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dénoncetonporc
Plus...