«Je rêve d’être le premier Genevois à gagner l’Escalade»

Course de l'EscaladeVainqueur cet automne à Bulle et à Bâle, le marathonien Tadesse Abraham sera samedi (départ 16h30) le favori de la 38e édition. Surtout en l’absence du lauréat en titre, le Kenyan Abraham Kipyatich.

Le marathonien Tadesse Abraham.

Le marathonien Tadesse Abraham. Image: Steeve Iuncker-Gomez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ce vendredi matin, il a amené son petit Elod à l’école des Cropettes avant d’effectuer un galop d’entraînement de 17 km le long des berges du Rhône. «Cet automne, je n’ai pas changé ma préparation», explique Tadesse Abraham, le grand favori de la 38e Course de l’Escalade. Jamais, depuis 1978, un coureur genevois n’a inscrit son nom au palmarès de l’épreuve. Etabli à Genève depuis cinq ans et naturalisé suisse l’an passé, le marathonien d’origine érythréenne compte bien combler cette anomalie en s’imposant demain après-midi aux Bastions. En 2014, seul l’irrésistible Kenyan Abraham Kipyatich l’en avait empêché.

Cette année, Kipyatich est annoncé blessé. La victoire vous est-elle promise?

En tout cas, j’ai tout fait pour être à la hauteur de mes ambitions, pour croire que tout est possible. Gagner au moins une fois l’Escalade, c’est un rêve pour moi. Ce serait une fierté d’être le premier coureur genevois à y parvenir. Cette course appartient à Genève. Elle me touche, elle me pousse à être meilleur, elle me donne une formidable énergie. Mais attention, de nombreux coureurs africains figurent parmi les outsiders. En fait, j’aurai préféré que Kipyatich soit là. J’aime quand le rythme de la course est élevé. Sur un tel parcours, il y a moins de risque à courir après un rival qui force l’allure qu’à rester prisonnier d’un peloton qui joue des coudes.

Vos récents succès à Bulle et à Bâle indiquent que vous êtes en forme. Plus que l’an passé?

Au moins autant! Je tire profit de mon stage de préparation d’un mois à Addis Abeba. Là-bas, j’ai beaucoup travaillé ma vitesse. C’est indispensable pour être à l’aise sur les circuits urbains où la résistance prime. Mon élongation à l’aine n’est bientôt plus qu’un mauvais souvenir, mon physio s’en occupe. En fait, j’espère juste qu’il ne pleuvra pas.

Que reste-t-il de votre 19e place au Mondiaux de Pékin? La déception s’est-elle estompée?

C’est du passé, je préfère regarder devant moi! Mais même si je n’ai pas été au bout de mes intentions, je saurai tirer les leçons de ce marathon. Vous savez, on prend un coup sur la tête lorsqu’on atteint le 30e km et qu’on découvre que son ravitaillement n’est pas prêt! Difficile de s’en relever. La prochaine fois, ça ne se passera pas comme ça!

La prochaine fois, ce sera Rio?

Oui, c’est mon prochain gros objectif. Courir pour la Suisse aux Jeux olympiques, ce sera l’apothéose. Mais avant, il y aura déjà les championnats d’Europe de semi marathon à Amsterdam. Dès le 2 janvier, je repars en Ethiopie pour préparer ces deux échéances. (TDG)

Créé: 04.12.2015, 14h56

Escalade: comment battre son record

Articles en relation

La 38e Course de l’Escalade est dans les starting-blocks

Course à pied Ce vendredi, c’est déjà l’effervescence aux Bastions avec les derniers préparatifs et la distribution des dossards. Suite aux attentats de Paris, la sécurité y sera renforcée. Plus...

7000 marcheurs pour lancer la 38e Course de l’Escalade

Walking Veyrier s’est mise une fois encore en quatre pour lancer l’événement. Départ ce vendredi soir à 20 h. Plus...

L’Escalade continue de se renouveler à pas de géant

Course à pied Avec plus de 16 000 nouveaux participants, la course genevoise ne craint pas la crise des vocations. Ecoles et entreprises sont ses meilleurs recruteurs. Plus...

Sponsorisé

«Paris Saint-Germain - Olympique de Marseille, c'est toujours chaud!»
Laurent Paganelli (55 ans) est depuis deux décennies la figure emblématique de Canal+ pour qui il officie en tant que consultant dans tous les stades de France.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

USA: après une nouvelle fusillade...
Plus...