Passer au contenu principal

FootballL’Olympique de Genève transforme le champagne en eau de boudin

Le club de Varembé, brillant néo-promu en 1re ligue, s’est fabriqué une crise interne profonde et, pour certains, inquiétante.

L’Olympique de Genève est né en 2013 de la volonté des clubs évoluant à Varembé. Après trois promotions, il évolue désormais en 1re ligue.
L’Olympique de Genève est né en 2013 de la volonté des clubs évoluant à Varembé. Après trois promotions, il évolue désormais en 1re ligue.
JEAN-LUC AUBOEUF

Depuis six ans, la vie de l’Olympique de Genève se déroulait comme dans un rêve. Le club de Varembé, né en 2013 de la fusion entre le FC Saint-Jean et l’Athlétique Regina, avait certes déjà connu des luttes de pouvoir et un changement d’entraîneur à trois journées de la fin d’un championnat. Mais la plupart des secousses restaient joyeuses, avec trois promotions à fêter pour atterrir en 1re ligue, ce printemps. À force de monter si vite, l’air vient-il à manquer? Toujours est-il que l’OG, comme il est écrit sur le maillot en lettres d’or, traverse une zone de turbulences. Une crise, comme on dit chez les pros. Avec beaucoup d’affects et de fiertés dans la marmite.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.