Passer au contenu principal

Novak Djokovic est bien trop fort. C’est insolent!

Le Serbe remporte le tournoi de Bercy en dominant Andy Murray. Il joue trois niveaux au-dessus des autres!

Poing serré, regard noir, immense détermination: Novak Djokovic fait peur à tout le monde.?
Poing serré, regard noir, immense détermination: Novak Djokovic fait peur à tout le monde.?
EPA

Un petit noir, et ça repart. Ou presque. Les jambes tétanisées en début de match tard vendredi soir contre Rafael Nadal à Bercy, Stan Wawrinka avait commandé un café serré pour se mettre dans le bain. Boosté, il avait fini par refroidir l’Ibère en deux manches (7-6, 7-6). Quelques heures plus tard, le Vaudois aurait pu «s’envoyer» une quadruple dose que cela n’aurait rien changé. Et pour cause, il est tombé contre un joueur plus fort que lui, contre un joueur plus fort que tout le monde: Novak Djokovic. En dépit d’une formidable réaction d’orgueil au cœur de la deuxième manche et malgré la fatigue inhérente à un quart de finale bouclé à 1 h 12 du matin, le lauréat de Roland-Garros a fini par boire une autre tasse – indigeste celle-ci – samedi devant le Serbe, qui ne s’est pas privé de lui infliger une roue de vélo pour voltiger vers la finale (6-3, 3-6, 6-0).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.