Un nouveau roi sera couronné à Zoug

Lutte suisseJoel Wicki, Armon Orlik et Christian Stucki ont fait forte impression samedi à la Fête fédérale de lutte suisse. Matthias Glarner, sacré en 2016, ne défendra pas sa couronne dimanche.

Dimanche, un nouveau roi de la lutte sera couronné à Zoug lors de la Fête fédérale de lutte suisse.

Dimanche, un nouveau roi de la lutte sera couronné à Zoug lors de la Fête fédérale de lutte suisse. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Lucernois Joel Wicki, le Grison Armon Orlik et le Bernois Christian Stucki ont remporté leurs quatre passes lors de la première journée de la Fête fédérale de lutte suisse à Zoug devant 56 500 spectateurs. Ces trois lutteurs - tous crédités de 39,75 points - sont en tête du classement avant la journée décisive de dimanche et sont considérés comme les favoris au sacre lors de l’édition 2019. Marcel Bieri est le quatrième lutteur ayant remporté toutes ses passes lors de la première journée. A domicile, le Zougois de 24 ans endosse désormais un rôle d’outsider.

Le Seelandais Christian Stucki, qui ne faisait pas forcément partie des favoris avant la compétition, a surpris et laissé une forte impression samedi. Le colosse de Lyss – à une dizaine de kilomètres de Bienne – a déjà terminé 2e, 3e, et 4e lors des précédentes éditions de la Fête fédérale de lutte suisse mais n’est encore jamais monté sur la plus haute marche du podium. A 34 ans, il s’agit sans doute de sa dernière grande opportunité en carrière.

Couronné en 2010 à Frauenfeld, Kilian Wenger reste invaincu après la journée de samedi et est en embuscade avant la journée de dimanche.

Le roi de 2016 déchu

Les déceptions sont venues d’Arnold Forrer et Matthias Glarner: décevants, les deux hommes sont d’ores et déjà hors course. Forrer, sacré en 2001, n’a gagné aucune passe samedi (une défaite, trois nuls). Le lutteur de 40 ans ne faisait certes pas partie des favoris, mais il a tout de même connu une terrible désillusion suite à ses contre-performances.

Enfin, le roi de 2016 à Estavayer-le-Lac ne défendra pas sa couronne à Zoug: Matthias Glarner n’a effet remporté qu’une seule passe - la quatrième et dernière de la journée de samedi - et n’a plus aucune chance de se hisser en finale. Sa terrible chute d’un téléphérique il y a deux ans, alors qu’il effectuait un shooting photo, l’a empêché de retrouver son niveau et de redevenir le redoutable lutteur qu’il fut lors de l’édition 2016 en Suisse romande.

Dimanche, les combats reprendront dès 7h45 avec la 5e passe. La passe finale, qui couronnera un nouveau roi, est prévue sur le coup de 16h45.

Satisfactions chez les Romands

Côté romand, cette journée inaugurale a débouché sur de très belles satisfactions. Avec trois victoires et une passe «nulle» à leur actif, Lario Kramer (club de Chiètres) et Benjamin Gapany (La Gruyère) sont idéalement placés pour obtenir cette fameuse couronne qui ferait tellement de bien à la lutte romande. Il faut en effet se souvenir qu'il y a trois ans, devant leur public, les représentants du Team Romandie n'avaient pas glané la moindre distinction. Les deux Fribourgeois totalisent 38,50 points. Tout comme Steve Duplan (Aigle), malgré une défaite. Mais le Vaudois a été bien noté pour son agressivité et sa technique.

Un peu plus loin, Vincent Roch (Estavayer-le-Lac) – qui avait échoué d'un quart de point pour la couronne il y a trois ans – n'a pas perdu toute ambition, non plus. Son score de 38.00 points n'est pas rédhibitoire. Le Vaudois Mickaël Matthey (37,50 points, Mont-sur-Rolle) et le Fribourgeois Johann Borcard (37,00 points, La Gruyère) ont eux aussi réussi leur entrée en lice zougoise.

Il y a donc fort à parier que dimanche en fin d'après-midi, la lutte romande – en constante progression – effacera de longues années de disette et pourra enfin regarder son homologue alémanique droit dans les yeux…

Créé: 24.08.2019, 18h38

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dons d'organes: le Conseil Fédéral veut le consentement des proches
Plus...