Au Montreux Masters, l’équipe d’Italie a bluffé tout son monde

VolleyballPaola Egonu et ses coéquipières ont dominé la Russie (3-0) en finale d’un tournoi qui mérite de poursuivre ses bons offices.

Paola Egonu a livré une nouvelle performance d’anthologie en finale.

Paola Egonu a livré une nouvelle performance d’anthologie en finale. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Du volleyball champagne, servi avec des mains de fer et un doigt de charme, tel est le spectacle proposé durant une semaine par le Montreux Masters. C’est son ADN, sa marque de fabrique. Une réputation reconnue loin à la ronde. Voilà plus de trente ans que le tournoi cher à Georges-André Carrel anime un laboratoire des évolutions tactiques et techniques. Le volley féminin y a gagné en grandeur, en force et en science manœuvrière, mais il n’a rien perdu de son élégance. Dans ce sens, l’équipe d’Italie, lauréate de la 33e édition, en est la parfaite incarnation moderne. L’immense Paola Egonu et ses coéquipières jouent parfois comme des mecs, mais sans jamais trahir leur art de la séduction.

À la salle du Pierrier, les filles de Davide Mazzanti auront bluffé leur monde tout au long du tournoi. De leur premier match, une déculottée subie contre la Turquie de Giovanni Guidetti, à cette finale face à la Russie, un chef-d’œuvre de classe et d’obstination. Entre ces deux extrêmes, un festival contre la Chine et un monument pour éliminer le Brésil au bout d’une demi-finale hallucinante, gagnée 15-12 au cinquième set. «J’en ai arraché deux fois mon casque de consultant TV», s’exclame Carrel, le président du comité stratégique, estomaqué par la qualité et l’intensité du jeu pratiqué. Et pourtant, l’éminence grise du LUC en a vu d’autres!

La force du collectif

Comme d’autres spécialistes, le technicien vaudois voyait mal l’Italie, championne du monde en 2002, dominer la Russie, titrée en 2006 et 2010. «Parce que Paola Egonu risque d’être fatiguée et parce que l’équipe russe a d’autres atouts dans son jeu que Nataliya Goncharova, son oppo de choc», estimait-il. Pari perdu. Le «pointu» d’origine nigériane a fait mentir le pronostic en livrant une nouvelle partie d’anthologie et en marquant 26 points, dont la conclusion du 2e set (30-28) et du match (26-24). Le titre de MVP du tournoi ne pouvait pas lui échapper. «Elle joue dans l’espace et grâce à elle, on prend de la hauteur», s’extasie Carrel. Dans l’histoire, il n’a perdu que dix bières!

À trois semaines des Mondiaux, les Italiennes ont marqué les esprits. Si Egonu est leur fer de lance, elles ont dévoilé un effectif plein de ressources, dans lequel excellent aussi bien la centrale Anna Danesi (1,98 m) que la géniale attaquante-réceptionneuse Lucia Bosetti et sa taille de puce (1,78 m). «On était fatiguées mais on avait à cœur de nous donner à fond. Le collectif est notre force. Psychologiquement, ce succès va nous booster», commentait la capitaine Cristina Chirichella. Mais même battue, la Russie sera aussi de taille à défier les États-Unis au Japon. Car, comme le dit Georges-André Carrel, «à Montreux, on ne perd pas, on apprend».

Un avenir incertain

En sursis depuis la refonte du calendrier international qui lui a infligé en juin la concurrence de la nouvelle Nation Volleyball League, le Montreux Masters a profité cette année d’une lucarne heureuse pour perpétuer ses bons offices. En 2019, ce sera bien plus compliqué. «Son avenir reste incertain mais on va tout faire pour trouver une solution de salut», ne désespère pas son responsable stratégique. «Notre atout, c’est que les meilleures volleyeuses mondiales nous aiment comme nous, on les aime», ajoute Georges-André Carrel. (TDG)

Créé: 09.09.2018, 22h52

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Manuel Valls candidat à la mairie de Barcelone
Plus...