Passer au contenu principal

Hockey sur glaceMondiaux: la Finlande met fin au rêve russe

Les Finlandais disputeront la finale dimanche, à Moscou, après leur succès 3-1.

La Russie ne pourra pas fêter un titre à domicile dimanche.
La Russie ne pourra pas fêter un titre à domicile dimanche.
Maxim Shemetov, Reuters

Grâce à son succès 3-1 en demi-finale du Championnat du monde à Moscou face à la Russie, la Finlande file en finale. Les Nordiques seront opposés au vainqueur du match Canada - Etats-Unis.

Comme en 2007, il n'y aura pas de titre pour la Russie chez elle. La faute, comme il y a neuf ans, à une Finlande qui se pose en cauchemar pour la Sbornaja. Et pourtant, tout avait bien commencé pour Ovechkin & co. A la 3e, Shirokov a ouvert la marque pour les locaux.

Tout s'est gâté lors du tiers médian en raison de l'indiscipline des joueurs d'Oleg Znarok. Sur des pénalités de Marchenko et Ovechkin, les Finlandais ont pu scorer à deux reprises par le tout jeune Sebastian Aho, 18 ans. Moins médiatisé que son collègue Patrik Laine, l'attaquant drafté par les Carolina Hurricanes en 35e position l'an dernier semble pourtant promis à un avenir aussi brillant.

Entre les deux réussites d'Aho, c'est Jussi Jokinen qui a pu tromper Bobrovski en profitant d'un magnifique travail préparatoire de Laine. Frustrée, la Russie a parfois trop cherché la passe parfaite, à l'image de Shipachyov qui aurait dû se montrer plus égoïste alors que l'égalisation à 2-2 se trouvait sur sa palette.

Beaucoup plus réalistes, les Finlandais n'ont absolument rien volé. Dans le troisième tiers, les Russes ont trop souvent cherché le tir d'Ovechkin pour espérer tromper la vigilance de Koskinen.

L'adversaire des Nordiques devrait être connu sur le coup des 21h45 au terme de la deuxième demi-finale entre le Canada et les Etats-Unis. Un duel contre le Canada serait un remake de la finale de 2007 où le Canada s'était imposé 4-2 et l'occasion pour les Canadiens d'effacer le 4-0 encaissé lors du dernier match du tour préliminaire.

Si les Etats-Unis l'emportent, ils auraient l'occasion de partir à la conquête de leur troisième titre mondial après 1933 et 1960 (victoire aux JO qui comptait comme une victorie au Championnat du monde).

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.