Métral ira à Gstaad pour engranger de l’expérience

BeachvolleyLe Genevois Quentin Métral dispute dès demain le très relevé tournoi de Gstaad.

Quentin Métral sera au très relevé tournoi de Gstaad pour la troisième fois de sa carrière.

Quentin Métral sera au très relevé tournoi de Gstaad pour la troisième fois de sa carrière. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La saison de Quentin Métral peut d’ores et déjà être considérée comme réussie. Le Genevois de 23 ans prendra part au tournoi cinq étoiles de Gstaad, l’un des plus relevé du circuit du World Tour, pour la troisième fois de sa carrière, la deuxième en accédant directement au tableau principal.

Un bel accomplissement pour le Genevois et son coéquipier Yves Haussener, qui alternent les entraînements entre Bâle – où ils profitent des conseils d’Isabelle Forrer, qui avait brillé aux JO 2016 de Rio avant de prendre sa retraite sportive – et le centre national de beachvolley à Berne. «L’objectif était de nous hisser dans le Top 3 des équipes suisses et d’accéder au tableau principal à Gstaad. Ce que nous avons réussi à faire grâce aux bons résultats obtenus depuis le début de la saison. Le plus important, toutefois, est de continuer à nous améliorer. J’ai vraiment le sentiment d’avoir progressé. C’est une bonne sensation, et c’est surtout motivant pour la suite.»

Les deux joueurs ont connu plusieurs points culminants, comme cette 9e place à un tournoi 3* en Malaise et la participation à deux tournois classés 4* au Brésil et en Pologne. Dimanche, les deux hommes ont décroché la deuxième place au CoopBeach Tour à Zurich, s’inclinant en finale face à la paire Beeler/Krattiger deux sets à zéro. Les satisfactions sont toutefois nombreuses pour le Genevois, actuellement 99e du classement mondial avec son coéquipier Yves Haussener, et troisième de la hiérarchie helvétique chez les hommes. «J’ai le sentiment que l’écart se réduit. Nous nous rapprochons des duos les plus performants du pays».

À Gstaad face aux cadors du circuit mondial, le duo Métral/Haussener espère avant tout engranger de l’expérience. «C’est l’un des trois tournois les plus importants du circuit avec celui de Vienne et de Rome, où auront lieu les finales du World Tour en septembre. À vrai dire, Gstaad, c’est un peu comme un tournoi du Grand Chelem en tennis», image Métral. «Les meilleurs joueurs seront là, et nous allons devoir affronter quelques grosses pointures. Notre but est de tenir la comparaison le plus longtemps possible face aux équipes de pointes (ndlr: comme les champions du monde 2019, les Russes Viacheslav Krasilnikov et Oleg Stoyanovskiy, qu’ils pourraient affronter mercredi en ouverture de la compétition) et de gagner le deuxième match de la phase de poule contre une formation un peu moins bien cotée. L’idée avant tout est de profiter de l’opportunité qui nous est offerte d’affronter les meilleurs joueurs et d’apprendre à leur contact.»

Objectif Paris 2024

Si le duo Métral/Haussener a très bien fonctionné depuis le début de l’exercice, les deux hommes vont toutefois se séparer quelque temps après le tournoi 5* de Gstaad. «Je vais faire équipe avec Florian Breer à un tournoi 3* au Canada, avant tout pour tester à nouveau nos automatismes. Nous avions déjà joué ensemble en Malaisie, où cela s’était très bien passé.»

La démarche est simple: si une qualification pour les Jeux olympiques de 2020 à Tokyo est hors de portée, Métral est à la recherche de la paire idéale pour briguer une place à ceux de Paris quatre ans plus tard, en 2024. Le choix final se fera en concertation avec le cadre technique de la Fédération suisse de beachvolley, idéalement en début d’année prochaine.

Créé: 08.07.2019, 20h14

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Elections: le PLR impute sa défaite à Maudet
Plus...