Maude Mathys, une supermaman héroïne de Morat-Fribourg

Course à pied L’athlète d’Ollon raconte comment elle a battu la championne du monde de course de montagne pour triompher en 1 h 00’ 17”.

Portant la traditionnelle branche de tilleul, la Vaudoise Maude Mathys remporte Morat-Fribourg pour la première fois.

Portant la traditionnelle branche de tilleul, la Vaudoise Maude Mathys remporte Morat-Fribourg pour la première fois. Image: KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Je suis fière de ma victoire, c’est juste magnifique. Ce n’est pas souvent qu’une Suissesse s’impose à Morat-Fribourg. Je suis contente d’avoir offert ce succès au public.» Maude Mathys était aux anges, après avoir ajouté cette épreuve à son prestigieux palmarès.

L’athlète d’Ollon a réussi l’exploit de devancer ni plus ni moins que la championne du monde de course de montagne, la Kenyane Lucy Wambui. «Sa présence ajoute une saveur supplémentaire, estime la Vaudoise de 30 ans. C’est la première fois que je gagne lorsqu’elle est là. J’ai enfin prouvé que je pouvais être meilleur qu’elle.»

Maude Mathys a su parfaitement gérer sa course, laissant tout d’abord son adversaire africaine mener la cadence. «J’avais prévu d’en garder sous la pédale pendant 10 km, avant de prendre le risque d’accélerer. Quitte à exploser!» Une tactique gagnante qui a permis à la Boyarde de filer vers le succès, avec une avance de 1’47’’ sur Lucy Wambui et de 2’ 39” sur Laura Hrebec. Troisième de cette 84e édition de Morat-Fribourg, la championne de Suisse de semi-marathon a elle aussi réussi une performance de taille.

Le succès de Maude Mathys vient couronner une saison exceptionnelle. Lauréate de Neirivue - Moléson, après avoir survolé le Tour du Chablais, elle a enchaîné avec un succès à Montreux - Les Rochers-de- Naye. Puis, elle s’est parée d’or aux Européens de course de montagne, avant de terminer 4e des Mondiaux et de s’imposer au Marathon de la Jungfrau. Sans parler de sa collection de records, réalisés sur les différents parcours mentionnés.

Une poussette magique

Son secret? «Je sais écouter mon corps, confesse la championne. Après les Mondiaux, j’ai subi un coup de mou. Moralement, j’étais déçue de ne pas avoir obtenu de médaille et je commençais à fatiguer physiquement. Je me demandais comment j’allais bien pouvoir me relancer sur la fin de saison. Thomas Huerzeler, mon coach, m’a alors suggéré de lever le pied. C’est cette capacité d’alléger mes entraînements ou de carrément supprimer des séances qui me permet d’être performante sur la durée. Pour Morat-Fribourg, je n’ai pas suivi de programme spécifique. J’y suis allée au feeling, en surfant sur ma bonne forme.»

Maman de deux enfants, Charlotte (6 ans) et Timothée (1 an), la «fusée» Maude Mathys a surtout réussi à concilier vie privée et carrière sportive. Comment? De façon pour le moins surprenant en intégrant ses enfants à ses entraînements. «Je vais courir avec la poussette ou alors je prends mon fils sur le dos quand je fais des sorties en montagne. Ça m’aide! Quand j’enlève la poussette, je me sens plus légère et ça va bien plus vite. Beaucoup de gens ont remarqué que j’ai gagné en musculature, en procédant ainsi.»

Les joies de la maternité permettent à cette supermaman de voler littéralement vers le succès. Elle qui avait dû plaider sa bonne foi auprès d’Antidoping Suisse, en 2015, après avoir pris du clomifène, un médicament agissant comme un stimulant hormonal, dans l’optique d’une grossesse. Problème: ce produit est également utilisé par certains sportifs comme masquant.

La Vaudoise n’a pas été suspendue, mais a dû effacer quelques succès de son palmarès.

Le marathon des JO en vue

Après une saison quasi-parfaite, Maude Mathys garde toujours le même appétit. A tel point qu’elle lorgne vers la reine des disciplines olympiques: le marathon. «Cela reste mon objectif. Je vais me préparer durant tout l’hiver dans cette perspective. Il y a un bon coup à jouer. Je vais me tester sur un marathon en avril. Lequel? Je ne sais pas encore. Ça se jouera entre Zurich, Paris et Londres. Selon mon chrono, je déciderai si je me lance ou pas dans le projet olympique.» Avant cette échéance, les Mondiaux au Qatar en 2019 seront dans son viseur.

Son meilleur temps sur les 42, 195 km? «J’ai pris part à celui d’Amsterdam en 2014, poursuit Maude Mathys. J’avais alors terminé en 2 h 48. Mais je n’avais pas le même niveau qu’aujourd’hui. En me basant sur les temps de Martina Strähl (ndlr: vainqueur de Morat-Fribourg l’an dernier dans un temps supérieur de 48’’ à celui de la Vaudoise), j’estime que je peux réaliser un chrono identique à ses 2 h 30. Ce qui me permettrait de me qualifier pour les Jeux.»

L’ancienne vice-championne du monde de ski-alpinisme mettra donc cette discipline entre parenthèses, gardant les peaux de phoque uniquement pour varier les entraînements.

Farniente en Egypte

Mais avant de parler d’avenir, la maman d’Ollon n’a qu’une hâte: prendre des vacances. «Nous allons tout d’abord fêter mon succès à Morat-Fribourg en famille, avec un bon repas. Puis ce sera trois semaines de repos, sans sport. Avec l’objectif de régénérer mon corps. Je vais redécouvrir des petits bonheurs comme manger des croissants au petit-déjeuner. Et surtout, nous partirons en Egypte, dans une semaine. Nous avons prévu de prendre du bon temps, de faire des visites et de rester sur une chaise longue. Et laisser le sport de côté, pendant un petit moment!»

(TDG)

Créé: 01.10.2017, 21h28

Articles en relation

Rentrée des classes pour les coureurs à Satigny

Course à pied La Course du Mandement ouvre le second volet de la saison. De quoi saliver! Plus...

Lausanne et Genève têtes de pont d’un trail sur les crêtes du Jura!

Course à pied Le 23 septembre, le premier LG Trail fera transpirer ses concurrents de Vidy aux Bains des Pâquis sur 110 km. Genèse d’un défi. Plus...

Genève est un paradis pour les coureurs. En avant, marche!

Course à pied La saison 2017 s’ouvre dimanche à Versoix à l’occasion du Derby des Bois. Son calendrier promet monts et merveilles. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Français envisagent le référendum d'initiative citoyenne
Plus...