Marin Cilic: «Je suis plus fort à tous les niveaux»

TennisAdversaire de Roger Federer ce dimanche en finale de Wimbledon, le Croate est sur un nuage. Il croit fermement pouvoir dominer le Bâlois.

Roger Federer est prévenu: Marin Cilic déborde de confiance.

Roger Federer est prévenu: Marin Cilic déborde de confiance. Image: AP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Marin Cilic est au rendez-vous et cela ne constitue pas vraiment une surprise. En forme et en feu, le Croate tentera ce dimanche de fermer les portes de l'histoire sur le nez de Roger Federer. Au vu du tennis qu'il produit depuis l'entame de la quinzaine, le lauréat de l'US Open 2014 a les moyens de ses ambitions. En tout cas, ce n'est pas lui qui se laissera hanter par le doute. Au contraire, il croit dur comme fer en son destin. Confidences en quelques chapitres.

SON APPROCHE DE WIMBLEDON...

«J’ai eu un tirage au sort très difficile avec d’emblée une confrontation avec Philipp Kohlschreiber. Je l’avais souvent joué par le passé et ce n’était évidemment pas un cadeau de devoir lui faire face. Mais je suis arrivé à Wimbledon avec pas mal de confiance en moi et en mon jeu. J’ai du coup très vite eu de bonnes sensations. J’ai été solide dès mon 1er tour, durant lequel je n’ai pas perdu mon service. Cela m’a lancé dans le tournoi…»

SON STATUT DE FAVORI…

«D’entendre des personnes comme Goran Ivanisevic dire que j’étais le favori de ce Wimbledon ou Roger Federer prédire que j’irai très loin m’a fait très plaisir. C’est beau d’entendre ce genre de choses. Cela m’a conforté dans le fait que je joue chaque année mon meilleur tennis à cette période de la saison. J’ai donc travaillé encore plus dur et encore plus consciencieusement afin que cela soit le cas cet été encore. Sur la lancée de ma très bonne tournée sur terre battue, j’ai bossé et cela a porté ses fruits pour le gazon. C’est sympa d’entendre des gens qui connaissent le tennis croire en moi et en mes capacités à réaliser quelque chose de grand. Cela me confère une énorme confiance en moi.»

SA CONFIANCE ET SON TENNIS…

«Elle est très haute, plus que jamais sans doute dans ma carrière. Je joue tellement bien ces dernières semaines! J’avais déjà été très bon sur terre battue, mais là c’est encore autre chose. Je suis dans les meilleures dispositions possibles dans chaque compartiment de mon jeu. Tout cela fonctionne extrêmement bien. Mon niveau est très solide. Sans doute est-il possible de faire encore mieux, mais c’est déjà très haut actuellement. Je sers bien, je retourne bien, je bouge bien sur le court… Oui, je suis très satisfait.»

ROGER FEDERER…

«Être capable de réaliser ce qu’il fait est déjà énorme, mais encore plus à l’approche des 36 ans. Qu’il arrive encore à améliorer son tennis, à travailler sur tout un tas de petites choses pour évoluer, en apportant quelque chose à son jeu est assez fou. C’est un exemple à suivre. Il me semble que le fait de travailler avec Ivan Ljubicic, lequel lui a montré la voie pour frapper ses revers, lui a encore permis de franchir un cap. Sans doute Roger n’a-t-il jamais été aussi solide sur ce coup. Son évolution a montré à tous les autres joueurs du circuit que l’avancée en âge n’était pas un frein à la progression.»

JONAS BJOERKMAN, SON COACH DEPUIS 10 MOIS…

«Il m’a apporté différentes choses, notamment au service ainsi que sur d’autres coups, mais c’est également sur le plan mental que Jonas m’a permis d’évoluer. Je suis plus constant désormais, plus consistant aussi, plus solide. Mais notre travail ensemble n’est de loin pas terminé. Il y a chaque jour de nouvelles choses à explorer, chaque jour des domaines dans lequel je dois progresser.»

SON EXPERIENCE EN GRAND CHELEM…

«D’avoir déjà gagné un tournoi majeur a clairement changé ma carrière et ma manière de voir les choses. Dans l’approche des tournois, je suis définitivement plus calme que jamais. Je ne me triture plus l’esprit avec quinze mille questions. Je crois que lorsque tu n’as pas encore gagné de Grand Chelem, tu es toujours en train de penser, de réfléchir, d’imaginer des choses... Est-ce que tu peux produire ton meilleur tennis en étant sous pression? Est-ce que ton jeu est assez bon? Etc, etc… Pour moi, ces questionnements n’existent plus. J’arrive donc à ne me focaliser désormais que sur mon tennis, sur mon niveau, sur mon mental. Alors oui, l’US Open 2014 m’a clairement aidé. Il a transformé ma carrière. Je sais que j’ai tout, dorénavant, pour produire le meilleur tennis possible. Et les mois qui viennent de passer m’ont conforté dans cette certitude. Je suis plus fort à tous les niveaux.» (TDG)

Créé: 15.07.2017, 18h03

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Ignazio bat Maudet
Plus...