Les Lions ont sauvé leur honneur

BasketballAprès l’élimination de vendredi, les Genevois ont gagné 96-73 pour leur retour à Boncourt.

Pour leur deuxième déplacement à Boncourt du week-end, les Genevois se sont cette fois-ci imposés avec 23 points d’avance (96-73).

Pour leur deuxième déplacement à Boncourt du week-end, les Genevois se sont cette fois-ci imposés avec 23 points d’avance (96-73). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On attendait forcément une réaction des Lions de Genève ce dimanche. Pour leur deuxième déplacement à Boncourt du week-end, les Genevois, éliminés dans cette salle vendredi en quart de finale de Coupe de Suisse (96-88), n’avaient pas le choix que de réagir: ils se sont cette fois-ci imposés avec 23 points d’avance (96-73). «On ne va pas s’en gargariser, s’exclame Imad Fattal. Nous n’avons pas affiché un niveau de jeu rassurant à toute épreuve. Mais nous avons eu une réaction d’orgueil importante.» Le président ne le cache pas: c’est un camouflet qu’Adnan Chuck et ses hommes ont subi vendredi. Il s’agissait du match «le plus important de la saison jusqu’ici», annonçait-on du côté du Pommier. Autant dire que pas grand monde n’envisageait que les Lions ne s’inclinent dans cette compétition dès le début de janvier. Cela fera probablement tache lorsqu’il s’agira de dresser le tableau d’honneur de la saison. À moins d’y inscrire le titre de champion, autrement plus recherché.

Dans cette optique et avant d’accueillir un probable renfort cette semaine, le début de match livré à Boncourt dimanche a eu le mérite de laisser place à des intentions plus positives. Peut-être que les Jurassiens, 9es du classement avant la partie, avaient encore la tête dans la Coupe. Ce serait compréhensible. Mais c’est aussi le devoir des Lions de désormais profiter de ce nouveau statut d’équipe «prenable», de savoir se rebeller en temps voulu. Alors, la séquence à 16-0 après que Boncourt avait ouvert le score a fait un bien fou. Elle a probablement esquissé le succès qui s’est concrétisé ensuite.

L’autre signe positif tient à certaines individualités. «Dans ce genre de moment, on peut finir par s’écrouler, constate Fattal. Mais certains ont montré du caractère, car on n’en menait pas large vendredi.» À raison, on n’a cessé de pointer l’absence de jeu intérieur des Lions ces dernières semaines. Forcément, le réveil de Samir Sehic a fait plaisir. Désigné meilleur joueur de son équipe, il a répondu présent dans la raquette (17points, 5rebonds). Avec ses 16points et ses 5assists, Robert Zinn a aussi fait du bien. Ce ne sont que deux parmi d’autres, mais cela faisait un bout de temps qu’on n’avait pas vu autant de Genevois entourer avec performance les habituels leaders Marquis Addison et Markel Humphrey. Du coup, il s’agit de la victoire la plus nette des Lions depuis plusieurs semaines. Qu’importe l’adversité, personne ne crachera dessus. L’honneur est sauf.


Boncourt – Lions de Genève 73-96 (36-52)

Arbitres: Clivaz, Balletta, Demierre.

Lions: Zinn 16, Addison 22, Humphrey 15, Dubas 8, Sehic 17; Colter 9, Maruotto 6, Cotture 3, Hart 0, Daramola 0.

Créé: 12.01.2020, 20h36

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève: les communes les plus riches ont le plus de chiens
Plus...