Les Lions réalisent la passe de trois

BasketballEmmenés par un Cotture grandiose, les Genevois signent un succès probant contre Neuchâtel.

Malgré la baisse de régime de Kovac (à gauche), les Lions ont carburé face à Neuchâtel.

Malgré la baisse de régime de Kovac (à gauche), les Lions ont carburé face à Neuchâtel. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une semaine après avoir dominé le champion national Monthey en finale de la Supercoupe, les Lions de Genève ont infligé samedi à un ambitieux Neuchâtel une douloureuse défaite (77-58), fêtant une troisième victoire d'affilée en championnat. Il serait certes prématuré de grimper aux rideaux pour autant, mais la formation de Vedran Bosnic a à n'en pas douter dévoilé des ressources qui permettent d'espérer une saison riche de satisfactions.

Roberto Kovac et Dusan Mladjan, qui avaient porté jusque-là leur équipe en inscrivant à eux deux une moyenne de 27,5 points par match, sont pourtant passés à côté de leur sujet samedi: le capitaine a attendu l'approche de la mi-temps pour marquer les premiers de ses cinq points et le long No 22 (6 points) a écopé de sa 4e faute dès la 23e minute! Les Lions auraient pu s'en trouver démunis si un énorme Arnaud Cotture n'avait surgi pour faire oublier la pâle prestation de ses camarades.

Sur un nuage, omniprésent et bondissant sous les panneaux, d'une efficacité diabolique, le Fribourgeois a terminé meilleur marqueur de la rencontre avec 24 unités. Surtout, l'ex-joueur d'Olympic a fait à lui seul pencher la balance au début du 4e quart en inscrivant 13 points consécutifs pour faire passer la marque de 54-46 à 67-51! Epoustouflant… «Après deux ou trois erreurs au début, tout a fonctionné à merveille offensivement. Et je n'ai pas été mauvais non plus en défense…» glissait-il.

Dans l'allégresse d'une prestation exceptionnelle, le pivot des Lions conservait lucidité et sens critique: «Nos deux derniers matches ont été très bons, mais il nous reste encore énormément de travail à accomplir. Nous avons connu deux ou trois trous qu'il va falloir combler à l'avenir. Garder notre ligne et notre qualité offensive, continuer à vouloir toujours nous améliorer, voilà ce qui importe», expliquait-il. Avec cet état d'esprit, les Genevois sont à n'en pas douter sur la bonne voie…

Dans cet ordre d'idées, relevons également le courage du meneur de jeu américain Lester Medford, qui a serré les dents durant plus de 32’ pour s'acquitter de sa tâche avec une cheville en piteux état! Pour son premier retour sur le banc, son substitut Lucas Pythoud a enquillé deux tirs primés en un tournemain… Si Marquis Addison (17 points) a confirmé sa régularité, son compatriote Dominique Elliott a laissé entrevoir un léger mieux encore insuffisant pour un renfort étranger.

Après trois matches seulement, les Genevois ont affiché une maîtrise collective (21 assists) – largement supérieure à celle des Neuchâtelois – qui parle pour la qualité du travail déjà effectué par Vedran Bosnic avec un effectif largement remanié. «Nous avons été la meilleure équipe durant 40’, nous avons contrôlé la rencontre de bout en bout. Respect à mes joueurs pour ce qu'ils ont montré! Le collectif, il n'y a que cela de vrai. Mais il faut songer dès maintenant à Lugano…» confiait le Suédois.

(TDG)

Créé: 15.10.2017, 19h55

Lions GE 77 (39) Neuchâtel 58 (29)


19-17 20-12 14-17 24-12

Pommier, 1025 spectateurs. Arbitres: MM. Stojcev, Sani, Pillet.

Lions GE: Medford 6, Kovac 5, Addison 17, Cotture 24, Mladjan 6; Elliott 8, Pythoud 6, Gravet 5, Grüninger, Kübler, Solioz, Kuba.

Union NE: Taylor 15, Savoy 5, Parker 11, Williamson 8, Ramseier 7; Mafuta 3, Colon 8, Maruotto, Monteiro 1.

Note: Mladjan sorti pour cinq fautes (39e).

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.