Passer au contenu principal

De retour dans «sa» salle dans la peau du Lion, le «faux frère» n’a pas été à la fête

Jonathan Kazadi, un ex d’Olympic, a perdu à Fribourg le premier acte de la finale avec les Genevois. La suite, c’est mercredi.

Jonathan Kazadi donne tout pour Genève même si son cœur est encore un peu fribourgeois.
Jonathan Kazadi donne tout pour Genève même si son cœur est encore un peu fribourgeois.
KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

À la fin, c’est Fribourg qui a mangé du Lion, Olympic le roi incontesté! Lorsqu’il était enlacé dans les bras de Morphée ou de sa dulcinée, cela ne s’était pourtant pas déroulé ainsi. Mais il n’est jamais évident de revenir, quelques années après, dans un endroit qu’on a tant aimé, qui nous a tant donnés, comme si en trois ans rien ne s’était passé. Surtout lorsque ce meneur âgé aujourd'hui de 27 ans à qui on a tout appris revient avec un autre maillot sur les épaules et que la seule intention est de faire du désordre partout sur le parquet quitte à se mettre toute sa «famille» à dos…

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.