Jonathan Dubas et les Lions ne vont pas prendre Monthey de haut

BasketballLe néo-Genevois, champion dans le Chablais en 2017, a prévenu les joueurs du Pommier du danger ce samedi (à 17 h 30) dans cette salle mythique du Reposieux.

Jonathan Dubas et les Lions s'attendent à un match piège ce samedi à Monthey.

Jonathan Dubas et les Lions s'attendent à un match piège ce samedi à Monthey. Image: KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Là-bas, dans cette salle mythique du Reposieux, si spéciale, si bruyante, il a tout connu. C’est là-bas, dans ce petit chaudron du BBC Monthey, qui peut parfois être tellement intimidant pour le visiteur, que Jonathan Dubas a effectué, entre 2010 à 2013, ses premiers pas professionnels. Là-bas aussi que ce Veveysan de 28 ans a remporté son premier titre de champion de Suisse (contre… Genève) ainsi qu’une Coupe de la Ligue (face à Fribourg) en 2017, quand il est revenu en 2015 de Lugano, avant de s’exiler en Suède (à Norrköping avec son coach actuel) pour aller toucher les étoiles de plus près. Longtemps capitaine des «Sangliers», l’intérieur des Lions de Genève connaît tous les arcanes de ce parquet diablotin pour éviter de tomber dans le piège.

«C’est en effet un endroit très particulier, prévient le géant (206 cm) du Pommier, de retour ce samedi dans le Chablais avec un autre maillot sur les épaules. Avec un public très proche des joueurs et de l’équipe, l’ambiance est assez familiale. Du coup, la motivation est souvent décuplée quand on joue pour des personnes qu’on connaît, qu’on croise dans les rues. C’est une fois que vous découvrez un autre milieu, à l’étranger, que vous vous dites que ce n’est pas forcément une normalité de vivre ça où tout le monde respire basket.»

Un rituel avec les fidèles

C’est d’ailleurs lui, Jonathan, qui avait instauré, l’année du dernier sacre de Monthey, un rituel avec les fidèles une fois que la sirène finale avait retenti. «Peu importe qu’on avait gagné ou pas, le but était de faire le tour de la salle et de taper dans les mains de ces gens pour leur plus grand plaisir.» Comme à Boncourt, il faut avoir été baigné dans cet environnement pour comprendre l’importance de la sphère orange.

«À Genève, les gens ont d’autres activités, il y a plus de choses à faire que d’aller voir un match de basket qu’à Monthey où c’est à chaque fois un événement, renchérit le néo-Genevois. Après, il n’y a rien à dire par rapport au Pommier, notre salle est souvent bien remplie.» Il y aura aussi de nombreux supporters des Lions et leur tambour ce samedi au Reposieux pour ces retrouvailles.

Car au même titre que Marin Bavcevic, Mikael Maruotto et Markel Humphrey, qui ont également vécu dans cette «famille» valaisanne, c’est avec beaucoup d’émotion que Jonathan Dubas va retrouver ces paniers qu’il a tant aimés. «Cela va nous faire bizarre, mais en ce qui me concerne, j’avais déjà connu cette expérience quand j’étais à Lugano, poursuit le pivot. Cela fait partie du jeu. Cela reste toutefois agréable de revenir là-bas.» S’il se réjouit de goûter à nouveau à cette ambiance particulière, il sait aussi que ce ne sera pas une partie de plaisir. «C’est une équipe qui fait bien tourner son effectif en dégageant beaucoup d’énergie. On sent qu’il y a une bonne alchimie entre les joueurs et avec le coach, que le courant passe bien aussi avec les Américains. On va devoir s’en méfier. Ce Monthey, en confiance, reste sur une belle série et c’est certainement le meilleur moment pour lui de nous affronter à la maison.»

Ce sera surtout une bonne manière pour les Lions de préparer le choc de samedi prochain au Pommier contre Fribourg Olympic. «À nous de jouer notre basket en prenant au sérieux notre adversaire dès les premières minutes», sourit un Dubas conscient qu’il ne va pas falloir prendre l’hôte de haut si le visiteur veut toujours rester invaincu samedi soir au Reposieux. Mais ça va être chaud…

Classement: 1. Fribourg Olympic 6/12. 2. Lions de Genève 6/12. 3. Union Neuchâtel 6/11. 4. Monthey 6/10. 5. Pully Lausanne 6/10. 6. Massagno 6/9. 7. Starwings Bâle 6/8. 8. Vevey Riviera 5/7. 9. Lugano Tigers 6/7. 10. Nyon 6/7. 11. Boncourt 5/6. 12. Swiss Central 6/6.

Créé: 09.11.2019, 09h59

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dix écoles genevoises cambriolées
Plus...