Passer au contenu principal

Kinigamazi défendra sa ceinture mondiale face à Lakatos

Le sociétaire du Club pugilistique de Carouge affrontera le Hongrois le 24 novembre au Bout-du-Monde, titre WBF en jeu

Patrick Kinigamazi (gants rouges)à la Salle Omnisports du Petit-Lancy, 10ème nuit des Sports de Combats en 2013 (image d'archives).
Patrick Kinigamazi (gants rouges)à la Salle Omnisports du Petit-Lancy, 10ème nuit des Sports de Combats en 2013 (image d'archives).
Georges Cabrera

Patrick Kinigamazi a enfin trouvé un combattant prêt à le défier. Le boxeur du Club pugilistique de Carouge remettra en jeu sa ceinture de champion du monde WBF des poids superplumes face au Hongrois Robert Lakatos, dit «Laki», le 24 novembre au Centre sportif du Bout-du-Monde

Sous la houlette de la World Boxing Federation, et avec l’accord des autorités pugilistiques hongroises et de la Fédération suisse de boxe, présidée par M. Peter Stucki, le combattant du Club pugilistique de Carouge affrontera un adversaire qui se présente honoré d’un palmarès qui en dit long sur ses qualités de frappeur. Lakatos a en effet remporté seize de ses dix-huit combats, dont huit par K.-O.

«Le palmarès remarquable de Patrick apparaît très dissuasif, confie Antoine Montero, qui s’est une nouvelle fois énormément investi pour ce combat. Il a fallu beaucoup chercher pour convaincre un adversaire agréé par toutes les parties concernées de l’affronter.»

«Laki», qui devait partir à la conquête du titre de l’Union européenne, est devenu «disponible» suite à la défection de son adversaire potentiel polonais. Petit rappel: après plus d’un siècle de disette, la Suisse compte un champion du monde professionnel. En dépit de leurs admirables efforts, MM. Griot, Rizzi et Perroud n’y étaient parvenus. Et voilà que Patrick Kinigamazi, après avoir conquis un titre mondial de full-contact puis être devenu champion d’Afrique de boxe anglaise, est devenu champion du monde WBF le 9 juin à Thônex en battant l’Argentin Jose Farias aux points.

Trois autres combats pro seront à l’affiche le 24 novembre. Avec Graidia, Calvete (Nyon) et surtout Cédric Kassongo, lequel va affronter Ando Hako pour le titre national. Une occasion à saisir absolument pour le talentueux boxeur genevois.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.