Julien Wanders a tenu tête aux plus grands

AthlétismeLe Genevois n’a craqué que dans le dernier tour sur le 5000 m d’Athletissima. Lea Sprunger en progression.

Julien Wanders, le «Kenyan blanc», a battu son record sur 5000 m: «J’ai enfin réussi la course que j’attendais sur la piste.»

Julien Wanders, le «Kenyan blanc», a battu son record sur 5000 m: «J’ai enfin réussi la course que j’attendais sur la piste.» Image: KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le peloton du 5000 mètres est lancé à pleine allure. La mi-course a déjà été avalée à une vitesse éclair, lorsqu’une frêle silhouette remonte sur la gauche. Poussé par les spectateurs de la Pontaise, Julien Wanders prend la tête de la course. Le Genevois se permet même de saluer le public au nez et à la barbe des meilleurs spécialistes de la planète.

«J’avais emmagasiné tellement de rage à Lausanne, appuyait-il derrière un sourire étincelant après sa course. Même si j’étais limite, j’ai voulu passer en tête. J’ai alors voulu saluer la foule et enflammer la course. Cela m’a peut-être coûté un peu de jus mais ça m’a boosté mentalement. C’était incroyable de tenir le rythme avec les meilleurs. Ce soir (ndlr: vendredi), j’ai clairement pris ma revanche avec Athletissima.» Ses échecs de 2017 et 2018 ne sont plus que d’anciens souvenirs pour lui. Son histoire d’amour avec le public du stade olympique a enfin connu un premier épisode heureux.

Dans l’emballement final, l’Éthiopien Hagos Gebrhiwet a attaqué à 600 m de la ligne d’arrivée. Une accélération éclair qui a laissé tout le monde sans réaction. «J’ai été surpris que cela parte si vite, s’étonnait Wanders. Le rythme était alors impossible. J’étais à bloc.» Gebrhiwet pensait gagner en passant sur la ligne. Il a levé les bras au ciel… mais il restait encore un tour à parcourir. Il n’a compris son erreur que plusieurs secondes plus tard, malgré les grands signes d’un public désemparé. Sa mésaventure a profité à son compatriote Yomif Kejelcha, qui a reçu le bouquet à sa place (en 13’00’’56).

À bout de forces, Julien Wanders n’est pas parvenu à tenir le coup dans cet improbable dernier tour, terminant au 14e rang. Mais le «Kényan blanc» a surtout battu de près de 6 secondes son record personnel (13’13’’84). Soit le troisième temps suisse de tous les temps sur 5000 mètres. «J’ai enfin réussi la course que j’attendais depuis longtemps sur la piste, a-t-il résumé. Cette performance me motive encore plus pour la suite. Il me manque du coffre pour être là jusqu’à la fin. J’espère que ça va passer ces prochaines années.»

Sprunger se rassure

Julien Wanders reprenait encore ses esprits, et son souffle, lorsque Lea Sprunger s’est présentée sur la piste pour le 400 m haies. Le nom de la Vaudoise a été ovationné par un public chauffé à blanc par le soleil. Dès le coup de pistolet du starter, la Nyonnaise a été dans le rythme. Une impression confirmée par le chronomètre (55’’24).

Cette prestation aboutie lui a permis de décrocher, avec un an d’avance, son billet pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020. «C’était l’objectif du jour et il est rempli», s’est félicitée la Vaudoise, cinquième d’une course remportée par l’Américaine Shamier Little (53’’73). «Ça va clairement mieux. Je dirais même que c’est le jour et la nuit par rapport à mes résultats lors des premières compétitions», a ajouté Lea Sprunger, auteure d’un début de saison compliqué après avoir été freinée par des problèmes de dos.

Kariem s’incline

Plus tôt dans la soirée, son partenaire d’entraînement Kariem Hussein était resté sur sa faim. Au pied du podium sur le 400 m haies, le champion d’Europe 2014 n’a pas convaincu en se heurtant à la barre des 50 secondes. «Je voulais gagner cette course, pestait-il. J’avais les capacités pour le faire, je me sentais bien mais malheureusement j’ai mal terminé mon tour de piste.» Absent la saison dernière pour cause de blessure, le Zurichois court toujours après sa qualification pour les Mondiaux de Doha. «J’ai encore beaucoup de travail devant moi, je dois rester patient.» Il lui reste un peu moins de trois mois désormais.

Juste avant les feux d’artifice, le relais suisse du 4 x 100 mètres n’est pas parvenu à mettre le feu aux poudres. Kora, Atcho, Del Ponte et Kambundji ont dû se contenter de la troisième place (derrière les Pays-Bas et la Chine) en 42’’60. Le quatuor est resté à plus de trois dixièmes de son record national, établi l’année dernière à la Pontaise.


Lyles se rapproche déjà de Bolt

Noah Lyles est de la même trempe que les plus grands sprinters du monde. Si le diamant brut de 21 ans doit encore être taillé, il brille déjà de mille feux. Vendredi en clôture du meeting d’Athletissima, il a rejoint Usain Bolt ou Michael Johnson dans les tablettes du 200 mètres. Sa démonstration a été couronnée par un chrono de 19’’50, soit le huitième temps de l’histoire. Personne n’avait couru aussi vite depuis les JO de Londres en 2012.

Dans une Pontaise en ébullition, l’Américain était le seul à ne pas être surpris au moment de franchir la ligne. Il avait déclaré, cette semaine, en toute décontraction, «qu’il s’attaquerait un jour aux records du monde». Lyles n’est plus qu’à 31 centièmes des mythiques 19’’19 d’Usain Bolt. Mais pour l’instant, ce qu’il cherche surtout «c’est à s’amuser sur la piste». Le gamin goguenard n’a pas fini de surprendre. Le Bâlois Alex Wilson a tenté de suivre le rythme au couloir d’à côté. Son 6e rang (en 20’’29) restera un motif de satisfaction dans une course aussi rapide.

Sur la discipline reine, Justin Gatlin continue de défier les années et ses jeunes contradicteurs. À 37 ans, le champion olympique d’Athènes 2004 a déroulé pour s’imposer tout en puissance (9’’92). Chez les femmes, Kora (8e, 11’’29) et Kambundji (7e, 11’’27) n’ont pu que suivre des yeux une Shelly-Ann Fraser-Pryce explosive. La Jamaïquaine a coupé la ligne en 10’’74. Seule la légende américaine Marion Jones avait déjà été plus rapide à la Pontaise. C’était il y a 21 ans. U.CY

Créé: 05.07.2019, 23h30

Principaux résultats

Messieurs.

100 m: 1. Gatlin (USA) 9’’92.
200 m (LD): 1. Lyles (USA) 19’’50. Puis: 6. Wilson (SUI) 20’’29.
800 m (LD): 1. Kinyamal (KEN) 1’43’’78.
1500 m (LD): 1. Cheruiyot (KEN) 3’28’’77.
5000 m (LD): 1. Kejelcha (ETH) 13’00’’56. Puis: 14. Wanders (SUI) 13’13’’84.
110 m haies (LD): 1. Ortega (ESP) 13’’05.
400 m haies: 1. Campbell (GER) 49’’54. Puis: 4. Hussein (SUI) 50’’00. 5. Brand (SUI) 50’’80. 6. Mfomkpa (SUI) 50’’72.
Longueur (LD): Echevarría (CUB) 8,32 m.
Perche (LD): 1. Lisek (POL) 6,01 m.
1500 m fauteuils roulants: 1. Hug (SUI) 3’04’’78.


Dames

100 m: 1. Fraser-Pryce (JAM) 10’’74. 2 Asher-Smith (GBR) 10’’91. 3. Ta Lou (CIV) 10’’93. Puis: 7. Kambundji (SUI) 11’’27. 8. Kora (SUI) 11’’29.
200 m: 1. Thomas (EU) 22’’00. Puis: 6. Atcho (SUI) 23’’41.
400 m D (LD): 1. Eid Naser (BRN) 49’’17.
800 m: 1. Jepkosgei (KEN) 1’59’’54. Puis: 4. Büchel (SUI) 2’01’’58. 5. Sclabas (SUI) 2’03’’01. 7. Hoffmann (SUI) 2’04’’12.
400 m haies (LD): 1. Little (USA) 53’’73. Puis: 5. Sprunger (SUI) 55’’24.
Relais 4 x 100 m: 1. Pays-Bas 42’’33. 2. Chine 42’’50. 3. Suisse (Kora, Atcho, Del Ponte, Kambundji ) 42’’60.

Articles en relation

Burrell à Athletissima: «Ce record, je l’avais senti venir»

Athlétisme Leroy Burrell, l’ex-recordman du 100 mètres, est de retour sur les terres de son exploit, à Lausanne, où son fils est en lice vendredi soir. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...