Hippisme: Janika Sprunger sacrifiée

JO 2016La cavalière, pourtant considérée avec Guerdat comme l'autre leader, n'a pas été retenue pour la finale de saut individuelle vendredi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Cette décision fera grand bruit dans le monde équestre suisse: Andy Kistler, le chef d'équipe, a décidé de retenir Steve Guerdat/Nino des Buissonnets, Martin Fuchs/Clooney et Romain Duguet/Quorida de Trého pour la finale individuelle des JO 2016 (vendredi). C'est donc Janika Sprunger et Bonne Chance, pourtant arrivées au Brésil avec de sérieux atouts, qui ont été recalées.

Constante et performante depuis deux ans, Sprunger était considérée avec Steve Guerdat comme l'autre leader de cette équipe de Suisse. Un statut qu'elle avait parfaitement assumé lors des Européens l'été dernier, où le quatuor helvétique, privé de Guerdat, avait admirablement forcé son destin en décrochant le bronze et, du même coup, arraché sa qualification pour les Jeux.

L'amazone, ne cachant pas son immense déception - «Je voulais tellement avoir une place pour vendredi, c'était mon plus grand rêve et mon plus grand objectif» -, a fait preuve d'une sportivité admirable. «Andy Kistler devait prendre une décision, ainsi est fait le règlement, et son choix n'inclut pas Bonne Chance et moi, a-t-elle écrit. C'est un moment très dur pour nous car nous méritions une chance - mais comme les autres..!»

Dilemme cornélien

Andy Kistler était en effet face à un dilemme cornélien, contraint de retrancher un nom - seuls trois partants par nation sont autorisés en finale - alors que ses quatre protégés étaient à égalité de points après l'épreuve par équipes (9). «Ce fut une décision difficile, a-t-il reconnu dans le communiqué officiel. Tous les quatre auraient mérité de se battre pour une médaille lors du concours individuel.» En fait, le choix du boss, opéré après une discussion avec l'entraîneur Thomas Fuchs (le père de Martin) et les cavaliers, quel qu'il fût, aurait de toute façon suscité un débat.

Il semblait cependant acquis que Steve Guerdat serait de la partie. Tout d'abord parce que le Jurassien est le champion olympique en titre et qu'il aurait été bien cruel de ne pas lui offrir l'opportunité de défendre sa couronne - «Il était clair que Guerdat devait obtenir une chance», dixit Kistler -, puis parce que le cavalier de Bassecourt est «l'homme des grands rendez-vous», comme l'avait déjà déclaré le patron juste après l'épreuve par équipes. Restait donc à choisir entre Sprunger, Fuchs et Duguet.

Mauvaise dernière ligne

Ce dernier, ami proche de Guerdat, a déjà prouvé par le passé qu'il était capable de répondre présent dans les moments importants, porté par Quorida de Trého, sa jument selle française de 12 ans dont la fiabilité n'est plus à démontrer.

Fuchs, vedette de la discipline et pas seulement en Suisse, a lui aussi finalement été retenu malgré l'âge de son hongre Clooney. Cela dit, Janika Sprunger ne pouvait pas avancer cet argument-là puisque sa jument Bonne Chance n'a elle aussi que neuf ans, ce qui est relativement jeune pour des montures à un tel niveau d'exigence. Mais peut-être la Bâloise a-t-elle payé sa très mauvaise dernière ligne mercredi dans la première manche de la finale par équipes.

Officiellement, la différence s'est faite sur un autre plan. Certes, Sprunger, Duguet et Fuchs affichaient tous neuf points de pénalité après leur trois passages. Mais la cavalière a eu le désavantage de les avoir tous récoltés mardi et mercredi, lors des deux manches comptant pour le Prix des Nations (elle avait signé un sans faute dimanche dans la première épreuve qualificative mais non décisive pour les compétitions), contre cinq au Bernois et au Zurichois.

(ats/nxp)

Créé: 18.08.2016, 16h42

Articles en relation

Les leaders Guerdat et Sprunger à la faute

JO 2016 A mi-parcours de la finale, la Suisse n'occupe que la septième place du classement, à deux barres déjà du podium. Plus...

Sans faute pour Guerdat et Sprunger

JO 2016 Les cavaliers suisses ont convaincu lors de la première des trois manches de qualification pour la finale de saut. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Khashoggi, l'Arabie saoudite et le Yémen
Plus...