Jean-Jacques Tillmann est décédé

TélévisionLe journalisme sportif suisse a perdu l'une de ses plus célèbres voix.

Les amateurs de foot suisses ont entendu sa voix pendant des années.

Les amateurs de foot suisses ont entendu sa voix pendant des années. Image: capture/RTS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Clin d’œil du destin: Jean-Jacques Tillmann est décédé le jour où le FC Sion affronte le Liverpool FC, son club de cœur. L'ancien commentateur de la télévision suisse romande s'est éteint à l'âge de 80 ans, jeudi après-midi au CHUV de Lausanne des suites d'une longue maladie.

Jean-Jacques Tillmann s'est affirmé au fil des années comme «la» voix du football sur les ondes romandes. Il a couvert neuf Coupes du monde, de 1966 à 1998. La première fut pour lui celle de tous les bonheurs avec la victoire de l'Angleterre. Jean-Jacques Tillmann n'a, en effet, jamais caché son amour pour le football britannique. Le duo qu'il a formé avec Max Marquis lors des finales de la Coupe d'Angleterre reste dans toutes les mémoires. Les deux hommes ont commenté 29 finales de la Cup pour offrir à chaque fois aux téléspectateurs un instant «so british» si apprécié.

Jean-Jacques Tillmann a effectué son dernier reportage en l'an 2000 à l'occasion de la finale de la Ligue des Champions qui a opposé au Stade de France le Real Madrid à Valence. On lui doit aussi la production d'émissions comme «Sous la Loupe», qui était très prisée. (si/ats/nxp)

Créé: 01.10.2015, 22h16

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.