L’impossible fusion entre le Tour de Romandie et le Tour de Suisse

CyclismeLe TdR et le TdS devraient-ils unir leurs efforts pour assurer leur avenir? En théorie, mais pas dans la pratique. Explications

Thomas De Gendt a remporté en solitaire la 2e étape du Tour de Romandie, à Yverdon.

Thomas De Gendt a remporté en solitaire la 2e étape du Tour de Romandie, à Yverdon. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À la fin des années 1980, on parlait de l’impensable rapprochement entre le SRB (Schweizerischer Radfahrer Bund) et l’UCS (Union cycliste suisse). Au final, la fédération n’est plus bicéphale. Swiss Cycling est l’unique organe faîtier. Appliquée au Tour de Romandie et au Tour de Suisse, la même thématique revient sur le tapis. Mais elle ne déroule pas plus loin. Pour le moment.

«En 2018, si on prenait une feuille blanche, on créerait une seule course. Tous les paramètres, analytiques et économiques, iraient dans ce sens, explique Olivier Senn, le directeur de la boucle nationale. Mais il faut prendre en compte une composante essentielle: l’acquis culturel. Toutes proportions gardées, les deux épreuves sont des monuments (le TdR vit sa 72e édition, le TdS a été créé en 1933). À ce titre, elles ont toute leur justification.» Deux courses bien distinctes, l’une chapeautée par la Fédération du Tour de Romandie, l’autre par InfrontRingier.

Un serpent de mer

Richard Chassot coupe court: «Comme un serpent de mer, la question d’une fusion revient régulièrement sur le tapis. Mais il n’en est absolument pas question. Ça ne se fera jamais. En tout cas pas tant que je serai en charge du Tour de Romandie.» Il occupe cette fonction depuis 2007.

Journaliste sportif spécialisé dans le cyclisme au «Tages-Anzeiger», notre confrère Emil Bischofberger distingue, au-delà des problèmes structurels, la vision différente des deux patrons. «Richard Chassot est issu du sérail et défend les valeurs propres au milieu. Oliver Senn est un homme aux idées progressistes.»

Si le Tour de Romandie ne retrouve pas un sponsor principal (La Vaudoise s’est désistée l’an dernier, annonçant dans le même temps une prolongation de contrat avec le Tour de Suisse), le problème pourrait se régler de manière indirecte. L’argent étant le nerf de la guerre.

Président de la Fondation Tour de Romandie, Yves Christen rappelle que «le départ de la Vaudoise a laissé un vide de 700 000 francs dans les caisses. Le montant a été compensé par l’arrivée de différents partenaires et la réalisation d’économies. Nous avons des réserves pour deux ans.»

Fin 2020, c’est précisément à cette date que le contrat entre le conseil de la fondation et l’organisateur (Richard Chassot) viendra à échéance.

De Gendt, le lien

Le Belge Thomas De Gendt sait combien il est difficile de faire cohabiter et de cimenter des régions linguistiques différentes. Mais le coureur de la Lotto-Soudal s’y emploie avec succès. Victorieux d’une étape du Tour de Suisse (la 7e en 2011), De Gendt s’est adjugé jeudi, en solo à Yverdon, sa première étape sur le Tour de Romandie.

Mais l’intéressé n’en fait pas une spécialité suisse: «J’aime gagner des étapes dans tous les tours sur lesquels je m’aligne.» Tour de France, Giro, Vuelta, Paris-Nice, Tour de Catalogne, Critérium du Dauphiné. Presque rien ne manque. Ces succès de prestige sont tout bénéfice pour le Tour de Romandie et… le Tour de Suisse.

Pour voir l'infographie en grand, cliquez ici.

Créé: 26.04.2018, 22h01

Galerie photo

Cyclisme: le Tour de Romandie 2018

Cyclisme: le Tour de Romandie 2018 En images, retrouvez toutes les étapes et les moments forts du Tour de Romandie.

Articles en relation

Ce qu'il faut savoir sur le Tour de Romandie

Cyclisme Coup d'envoi ce mardi à Fribourg du Tour de Romandie dès 15h30. Il fera une fois de plus la part belle à la montagne. Voici le mode d'emploi. Plus...

L'étape pour Fraile, le maillot pour Roglic

Tour de Romandie L'Espagnol a franchi en premier la ligne d'arrivée de la la première étape entre Fribourg et Delémont. Le Slovène s'empare du général. Plus...

De Gendt magistral à Yverdon

Tour de Romandie Le Belge s'est imposé en solitaire, jeudi, lors de l'étape entre Delémont et la citée thermale. Roglic reste en jaune. Plus...

Dufaux et Atienza parient sur Roglic

Cyclisme Les anciens pros d’Ollon et de Moudon misent sur le Slovène. A Fribourg, Matthews a bondi sur le maillot jaune. Plus...

L'Australien Matthews remporte le prologue

Tour de Romandie Michael Matthews a pris la tête du prologue sur 4 km à Fribourg mardi. Plus...

Wyss et Yverdon en fête

Danilo Wyss a roulé sur ses routes d’entraînement jeudi. Un bonheur partagé. Ses supporters étaient là. Sa famille (sa mère, sa femme et ses enfants) ainsi que ses amis se sont regroupés à 150 m de la ligne située, sur la bien nommée route des Sports, à Yverdon. Où le TdR faisait étape pour la sixième fois.
Devant les siens, le Vaudois s’est classé 35e dans le même temps que Colbrelli (2e). «Lancé à 70 km/h, le sprint a été fou. Mais il est vrai que quand De Gendt est en échappée, ça va vite, très vite.» Évoquer l’incroyable dangerosité de l’emballage final c’est rappeler que Danilo Wyss a été épargné par les grosses chutes et les fractures en onze ans de carrière. Sa technique n’y est pas étrangère.
Cycliste aguerri – il roule 15 000 km par année –, Daniel Genoud, le président du fan-club de Wyss, rameutera ses troupes dimanche. La dernière étape, Mont-sur-Rolle - Genève, passera par Orbe, la ville natale du coureur de la BMC. Le rendez-vous est fixé à l’avenue de Thienne. «L’occasion est trop belle de le fêter chez nous.»
Pour le même prix, les supporters du Vaudois pourront saluer Sam. Le père du coureur roule pour la vingtième fois sur la boucle romande pour le compte de la RTS, au volant d’une voiture VIP. P.TZ

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

C'est le week-end: restez chez vous!
Plus...