Passer au contenu principal

Hockey sur glace: Fribourg n'ira pas en finale

Les hommes de Hans Kossmann ont été battus 4-1 en demi-finale par Kloten qui remporte la série 4-2.

Fribourg ne participera pas à la finale du championnat. Les hommes de Hans Kossmann ont été battus 4-1 en demi-finale par Kloten qui remporte la série 4-2.

Ainsi donc le sursaut d'orgueil entrevu samedi à Saint-Léonard n'aura pas servi de base de travail aux Fribourgeois. Comme lors des deux précédentes rencontres, les Dragons ont encaissé un but en début de deuxième période. Samedi Romano Lemm avait déjoué Conz après 56 secondes, Bodenmann n'en a utilisé que 18. Une ouverture du score tombée juste après la première pause qui a ébranlé Gottéron. Pourtant les Fribourgeois sont revenus à la marque grâce à Hagman sur un power-play. Une réussite qui aurait dû en appeler d'autres pour les Fribourgeois.

Malheureusement, il y a eu treize secondes de blanc à la 33e. Le premier est venu de la mitaine de Conz, incapable de bloquer un lancer loin d'être inarrêtable de Stancescu. Le second de la part de la défense fribourgeoise qui a laissé Bodenmann servir Santala. Le coup est particulièrement dur pour Benjamin Conz, trop inégal sur cette série. En play-off, les erreurs coûtent plus cher qu'en saison régulière. C'est encore plus vrai lorsque les deux équipes sont à égalité. A 22 ans, Conz est le plus jeune gardien des quatre portiers encore en lice dans les séries éliminatoires et il a souffert de la comparaison avec Martin Gerber.

La rage de samedi n'était plus là

Pas question pourtant d'accabler le dernier rempart des Dragons. L'attaque de Hans Kossmann a trop souvent semblé sur courant alternatif. La rage de samedi n'était plus là. Et lorsque Fribourg ne joue pas investi de cette énergie du désespoir, Fribourg s'enlise. Hans Kossmann bénéficiait pourtant d'un meilleur contingent que la saison précédente avec les ajouts de Monnet et Helbling, notamment. Mais cela n'a pas suffi et le parcours de Gottéron s'arrête en demi-finale.

Kloten de son côté continue de surprendre après être passé tout près de la faillite. Le club du président Gaydoul n'a plus rien du moribond traînant son spleen. Les Aviateurs veulent désormais voler vers leur gloire passée. Ils disputeront leur neuvième finale depuis la création des play-off en 1985. Leur bilan est limpide avec quatre victoires (93, 94, 95 et 96) pour quatre défaites (87, 88, 09 et 11).

Genève-Servette obtient un septième match

Genève-Servette a, lui, décroché le droit de disputer un 7e match de demi-finale des play-off à Zurich. Aux Vernets, les Genevois se sont imposés 5-2 face aux Lions et ont égalisé 3-3 dans la série.

Revigorés par la levée de la suspension d'Alexandre Picard dans la journée, les Genevois ont fait une fois de plus très forte impression comme lors des matches 1 et 4. Même si les premières minutes ont appartenu aux Zurichois avec un festival de Roman Wick et des occasions pour Bärtschi, Geering et Keller.

La domination zurichoise fut pourtant de courte durée. Après une passe suicidaire de Shannon dans la zone neutre, Chris Rivera s'est présenté seul face à Flüeler pour réussir sans doute le plus beau but de sa carrière à la faveur d'une feinte de corps qui a complètement déséquilibré Flüeler (8e). Les Lions se sont mis définitivement dans la difficulté au début de la deuxième période (22e) lorsque les Genevois ont profité d'un mauvais changement zurichois pour doubler la mise sur une action digne du manuel entre Hollenstein, Romy et Berthon, auteur de son troisième but de la saison.

Zurichois très décevants dans l'ensemble

La délivrance est venue pour les Genevois de la canne de Denis Hollenstein, qui a enfin inscrit son premier but des play-off (38e) alors qu'il présentait une maigre fiche de deux assists en dix matches de séries finales. Le Zurichois rachetait ainsi une grossière erreur qu'il venait de commettre quelques secondes auparavant qui aurait pu permettre aux Lions de revenir à 2-1! Septante-huit secondes plus tard, Simek fusillait de face Flüeler pour un 4-0 qui enlevait les derniers espoirs aux Zurichois, très décevants dans l'ensemble. Même leur réaction dans la troisième période avec deux buts en moins d'une minute n'a pas décontenancé les Genevois.

Avec tous ses leaders au sommet de leur art, Genève-Servette a largement soutenu la comparaison avec les vainqueurs du tour de qualification. Quel sera le visage des Genevois au Hallenstadion? S'ils se présentent timorés comme lors des matches 3 et 5, ils n'ont aucune chance d'atteindre leur troisième finale en sept ans. Sauront-ils se montrer conquérants dans un climat hostile?

si

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.