Sans être guéris, les Lions vont mieux et ont enfin existé dans la raquette

BasketballFace à Monthey, les Genevois ont enfin eu l'impression de maîtriser un match.

Devant 1645 spectateurs, l'équipe d'Adnan Chuk a laissé entrevoir un caractère qui lui faisait défaut depuis bien longtemps.

Devant 1645 spectateurs, l'équipe d'Adnan Chuk a laissé entrevoir un caractère qui lui faisait défaut depuis bien longtemps. Image: Salvatore di Nolfi/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les feux sont au vert. Cela faisait trop longtemps que les Lions de Genève n’étaient pas sortis d’un gros match avec l’impression de maîtrise. Celui-ci n’a rien de décisif certes, mais le soulagement demeure perceptible. Contre Monthey, face à qui ils restaient sur une défaite en novembre, il fallait révéler ce caractère trop rare sur ce début d’année, pour ne pas dire cette saison. Cela a été chose faite, avec un succès 76-68 devant 1645 spectateurs.

Ces derniers ont certes été appâtés par l’entrée gratuite, cadeau des SIG qui en profitent aussi pour relooker en vert pomme les Lions, mais ils ont été servis. Par la victoire des leurs forcément, mais aussi par un basket intense. Dans la raquette, Genevois et Chablaisiens se sont livrés à de gros duels. Et ce furent souvent les hôtes qui en sont sortis vainqueurs. Que dire de l’impact en défense des ex-montheysans Markel Humphrey et Jonathan Dubas? Les chiffres parleront mieux: dix rebonds pris pour le premier, sept pour le second. Au total, les Lions en auront capté 45, dont 27 en défense.

Mais le jeu offensif a également été plus performant. Il a été plus varié. Certes, il y a eu plusieurs tentatives lointaines (mais ouvertes) des shooteurs que peuvent être Marquis Addison ou Raijon Kelly, mais cela a aussi fonctionné dans la raquette. Dans un match pour lui, Arnaud Cotture, 21 points et 5 rebonds, a fait son chantier: «Notre objectif était d’être agressifs et d’être présents aux rebonds, soutient l’intérieur des Lions. Quand on le fait, on devient une équipe qui est extrêmement dure à jouer.» Cela tombe bien, c’est ce qui a manqué aux Genevois depuis le début de saison. «Comparé à ce que j’ai vu des Lions jusque-là, ils ont été très bons dans la raquette, avec deux intérieurs qui mettent 40 points à eux deux, a constaté Patrick Pembelé, le coach adverse. Alors que pourtant, nous sommes généralement bons dans ce secteur.»

Le révélateur à Fribourg

Reste que tout cela ne change pas grand-chose à la saison genevoise. Monthey, qui n’est qu’un petit parmi les grands du championnat, a pu exister durant certaines périodes creuses. Preuve que les Lions ont encore quelques symptômes de leur inconstance maladive, comme lors de cette fin de match qui a laissé craindre le pire avec le retour à trois unités des visiteurs.

Mais il y a enfin l’impression que les Lions roulent sur la bonne voie: celle sur laquelle ils sont attendus et qui correspond au niveau qui doit être le leur. Même si, au classement, ils ne bougent pas d’une troisième place qui situe relativement bien leurs performances jusqu’ici, derrière Fribourg et Neuchâtel. Mais à observer la prestation rendue dimanche, on se dit que le déplacement fribourgeois de samedi prochain s’annonce palpitant. Les Lions passeront au révélateur.

Lions de Genève - Monthey 76-68 (45-37)

Quarts: 21-25 24-12 13-14 18-17.

Le Pommier, 1645 spectateurs.

Arbitres: MM. Clivaz, Mazzoni et Gharib.

Lions de Genève: Kelly (8 pts), Addison (12), Humphrey (11), Dubas (17), Cotture (21); Maruotto (0), Bavcevic (6), Daramola (0), Sehic (0), Zinn (1).

Monthey: Timberlake (4), Kessler (0), Dunans (14), Anabir (3), Jankovic (19); Bailey (12), Desponds (9), Fritschi (0), Tutonda (7), Moke (0).

Créé: 10.02.2020, 12h23

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les PV diminuent depuis que les policiers doivent y écrire leur nom
Plus...