Strawson: «Il faudra bien assumer un manque à gagner très important»

Hockey sur glaceLe président de Ge/Servette fait le point après une saison qui était, pour lui, exceptionnelle avant l’arrivée du coronavirus. L'arrivée de Linus Omark est envisagée.

Laurent Strawson: «Nous prendrons les mesures qui s’imposent une fois que nous aurons tous les paramètres en main.»

Laurent Strawson: «Nous prendrons les mesures qui s’imposent une fois que nous aurons tous les paramètres en main.» Image: GEORGES CABRERA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Avec des «si», peut-être bien que Ge/Servette, si audacieux et enthousiasmant sur la glace tout au long du tour préliminaire, serait allé au bout de son rêve, que ces Grenat si insouciants auraient mis leur pari dans une bouteille de champagne. On ne le saura finalement jamais, le mousseux est resté au frais, avec un goût amer. Les Aigles n'ont pas eu l'occasion de reprendre leur envol alors qu’ils tournoyaient sur la glace. On leur a coupé les ailes avant, comme les sept autres prétendants au titre, qui visaient aussi le sommet d’une saison qui a laissé tout le monde au pied de l'ascension. Comment savourer un plat froid sans la saveur des play-off, sans cette compétition si spéciale, qui transforme un joueur en guerrier, un match en combat, un outsider en champion?

Laurent Strawson, après cette drôle de saison qui s'est terminée en queue de poisson, alors que les Vernets s'étaient mis à rêver très fort d’une fin en apothéose. Quel est le sentiment du président?

Bonne question! Compte tenu de ce qui nous arrive ces temps, il m’est difficile de vous livrer un sentiment. Mais si on doit parler exclusivement de l'aspect sportif et de ce qui a été accompli durant les cinquante matches de la saison régulière, le bilan est tout simplement exceptionnel. A tout point de vue. Je rappelle que nous avions planifié une reconstruction sur trois ans. Et dès la première année, nous avons atteint des objectifs au-delà de nos espérances.

Si vous retenez un bilan sportif extrêmement positif, un jeu alléchant avec des jeunes prometteurs et des entraîneurs inventifs et audacieux, y a-t-il quelque chose, hormis ce virus, que vous n'avez pas apprécié cette saison?

Honnêtement, du staff technique aux joueurs, jeunes et moins jeunes, il n'y a que des motifs de satisfaction. J'ai beau chercher, je ne vois rien de négatif.

Il y aurait pu y avoir un titre, tout était possible, finalement vous allez vous contenter de la Ligue des champions: est-ce une bonne nouvelle pour le club?

C’est très valorisant pour les joueurs qui avaient fait de cette qualification une source de motivation en fin de championnat en faisant tout pour terminer dans les quatre premiers. Maintenant, cette qualification nous pose un problème supplémentaire en terme d'organisation. En effet, nous ignorons à ce jour ce qui va se passer avec cette compétition et si elle va se disputer. Comme toutes les entreprises de la planète, il est extrêmement difficile de se projeter. Nous faisons face à de très nombreuses incertitudes. Nous ne savons même pas si le championnat suisse pourra reprendre normalement en septembre.

Avez-vous pu mesurer les conséquences financières de cette fin abrupte de championnat où le club a été privé de recettes supplémentaires lors des play-offs? Si oui, y aura-t-il des répercussions sur le budget de la saison prochaine?

Il est encore trop tôt pour en parler. Cela dit, si la situation devait perdurer voire se péjorer dans les prochaines semaines, nous verrons ce qu’il y aura lieu de faire et quelles mesures devrons être prises. Le fait est que tous les clubs de la National League et au delà du hockey suisse devront se poser la même question. Mais d'une manière ou d'une autre, il faudra bien assumer le manque à gagner très important résultant de l’annulation des play-offs. Nous prendrons les mesures qui s’imposent une fois que nous aurons tous les paramètres en main.

Craignez-vous que des partenaires de votre club, qui ont aussi énormément souffert de cette crise sans précédent, se retirent?

Oui, bien sûr et c'est en effet par rapport à cela que nous n’avons pas ou peu de visibilité. Que ce soit auprès de nos sponsors et de nos abonnés, nous ne pouvons pas démarrer une campagne aujourd’hui. Tout est bloqué. Les gens, même les plus fidèles, ont forcément d’autres préoccupations ces temps. C’est parfaitement légitime. Même au niveau des droits TV, nous ne savons pas exactement ce qui nous attend. Pour l'instant nous gérons la situation au jour le jour. Mais j’ose espérer que d'ici un mois, nous aurons une vision plus claire et que nous pourrons avancer.

A l’exception de Robert Mayer qui va être remplacé par Daniel Manzato, de Jeremy Wick qui s’en va à Rapperswil, y a-t-il d’autres mouvements prévus?

Même si tout est compliqué en ce moment, il y a actuellement des rendez-vous par vidéoconférence qui sont organisés entre le staff technique et les joueurs. À ma connaissance, l'essentiel de l'effectif est déjà bouclé pour la saison prochaine. Il sera presque identique à celui de cette saison. Nos jeunes joueurs ont une énorme marge de progression. Si nous devions effectuer des changements, ce seront quelques ajustements afin de rendre cette équipe encore meilleure par rapport à ce qu'elle a déjà produit cette saison.

On parle beaucoup de l'arrivée de Linus Omark à Genève. Vous confirmez?

Comme je l'ai dit, si nous recrutons des joueurs, ce seront des éléments capables de rendre les autres meilleurs, d’améliorer l’équipe et de faire progresser nos jeunes. Linus Omark, qui est un attaquant exceptionnel capable de faire rêver les Vernets, fait indéniablement partie de cette catégorie de joueur. Mais nous ferons les annonces en temps utile, lorsque nous serons sorti de la crise que nous traversons actuellement.

Créé: 26.03.2020, 11h59

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Quand reprendre le travail?
Plus...