Comment les Servettiens se sont remis la tête à l’endroit

Hockey sur glaceÀ peine la frustration de l’élimination en Coupe digérée, les Grenat retournent à Zurich mardi. Mais comment font-ils?

Marco Miranda (à gauche) et ses coéquipiers Daniel Winnik, Arnaud Jacquemet et Guillaume Maillard savent comment faire pour s’imposer à Zurich: éviter les erreurs de dimanche.

Marco Miranda (à gauche) et ses coéquipiers Daniel Winnik, Arnaud Jacquemet et Guillaume Maillard savent comment faire pour s’imposer à Zurich: éviter les erreurs de dimanche. Image: KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La nuit a forcément été agitée. Avec des images qui sont revenues par bribes. Au ralenti. Comme un couteau qui remue dans la plaie. Les Servettiens, battus de manière injuste aux tirs aux buts dimanche à Zurich, avouent à demi-mot que ce match est repassé plusieurs fois en boucle entre leurs deux oreilles. Avec à chaque fois ce sentiment de grosse frustration, un goût amer au fond de la gorge.

Cette partie de Coupe qu’ils tenaient fortement dans leurs gants à quatre minutes de la fin (1-3) a, comme par désenchantement, filé sous leurs patins. Mais comment relancer la machine deux jours plus tard? Marco Miranda, qui depuis son arrivée à Genève retournait pour la première fois dans cette patinoire du Hallenstadion qui l’a vu éclore au plus haut niveau, n’en revenait toujours pas. «Cela m’a fait bizarre d’y retourner en bus après un trajet de trois heures et avec un autre maillot sur les épaules, reconnaît l’ex-joueur des ZSC Lions. Mais au final, c’est surtout cette défaite qui n’était pas normale: sans toutes ces pénalités, nous aurions gagné!» Et d’ajouter que si l’adversaire avait été autre que Zurich, la consternation serait la même.

Un lundi plus tranquille

«On peut discuter pendant trois jours si les pénalités étaient méritées ou pas, reste qu’à 3 à 1, on devait rester disciplinés et nous imposer, soupire Patrick Emond. Maintenant, cela fait partie de l’apprentissage.» Dans son bureau, le coach a déjà tourné la page, le mal est fait. «On va revoir la vidéo mardi. Aujourd’hui (ndlr: lundi), je laisse les joueurs récupérer tranquillement», renchérit le Québécois, ses guerriers ayant le choix entre patiner (les jeunes étaient sur la glace) ou se rendre aux soins. Certains ont fait les deux…

«Mais il n’y a pas plus de travail que pour un autre match, sourit Jonathan Schopfer, l’un des physiothérapeutes de GE/Servette. Même s’il y a un jour de récupération en moins, les joueurs ont l’habitude, ils ne sont pas plus perturbés que ça.» Ce que confirme d’ailleurs Marco Miranda, qui a déjà oublié ce douloureux épisode. «Il y a eu des massages à la physio et un peu de cryothérapie, du coup on sera prêt mardi et on va gagner!» De quoi se remettre la tête à l'endroit.

Bien écouter les joueurs

Préparateur physique des Aigles, Gaëtan Brouillard est convaincu que les Grenat seront à nouveau aptes au combat. «Après une telle déception, il était important, ce lundi, que les joueurs gardent de l’intensité sur la glace ou en salle de force, sans les cramer, explique le Français. Mais il a fallu aussi passer du temps avec eux et bien les écouter, de manière à bien ressentir leur besoin pour évacuer la frustration. Il s’agissait de tout de suite se focaliser sur le match de mardi, qu’ils devront aborder avec une bonne mentalité pour prendre leur revanche.»

Car, on l’a dit, les Genevois n’ont pas trop le temps de cogiter, puisque à peine rentrés de Zurich, ils reprennent la route pour le Hallenstadion ce mardi. La tête haute.

«Il faut s’attendre à un autre scénario, ajoute Patrick Emond. Je pense que les ZSC Lions vont rentrer dans le match avec plus d’énergie que dimanche et en mettant plus de pression. Mais je ne suis pas certain qu’il y aura autant d’étincelles. Le début de partie va être important. À nous d’être bien disciplinés face à une équipe qui va certainement plus nous prendre au sérieux. Ils ont compris qu’on est capable de refaire le même coup…»

Marco Miranda, qui connaît bien ses anciens coéquipiers, lâche, hilare: «Zurich n’aime pas jouer contre Genève. À nous d’en profiter en jouant notre jeu, mais pour gagner il faudra vraiment éviter de prendre trop de pénalités.»

Si la nuit porte conseil…

Créé: 21.10.2019, 20h54

L'avant-match

L'affiche

Zurich Lions - Ge/Servette, ce mardi à 19 h 45 au Hallenstadion.

Un retour

Noah Rod, qui avait fait l’impasse sur la partie de Coupe
de Suisse dimanche à Zurich (il était légèrement blessé), est à nouveau d’attaque pour cette deuxième rencontre face aux ZSC Lions.

Deux absents

Alors que John Fritsche soigne toujours un poignet, Tanner Richard, qui a remis les patins lundi matin, travaille fort pour revenir au jeu.

Un incertain

Deniss Smirnovs, qui n’a pas disputé le dernier tiers au Hallenstadion, souffre de vertiges. Le jeune Letton a rendez-vous mercredi chez un spécialiste ORL. S’il est apte
à s’entraîner ce mardi, il effectuera malgré tout le déplacement.

La phrase de Pat Emond

«J’ignore si les Zurichois nous ont pris de haut ou si la Coupe ne les intéressait pas, toujours est-il qu’il ne faudra pas s’attendre au même match mardi. Ils vont entrer dans le match avec plus d’énergie. Nous seront prêts.»

C.MA.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Regula Rytz vise le siège d'Ignacio Cassis
Plus...