Passer au contenu principal

Hockey sur glaceLangnau rallume la flamme de l’espoir

Les Servettiens s’inclinent aux tirs au but face aux Emmentalois après avoir concédé l’égalisation à 16 secondes de la fin.

Ce match-là, Langnau n’avait pas le droit de le perdre mais avaient-ils les moyens de le gagner? Aux Vernets, les Emmentalois ont longtemps séché avant de sortir de leur trousse de secours dans la dernière minute et cette énergie du désespoir que l’on emploie quand la situation devient urgente.

Les Bernois sont finalement reparti à l’Ilfis avec deux points inespérés après un but isncrit par Elo à seize secondes du coup de gong. C’est aux tirs au but que cette partie s’est jouée

Face à un Ge/Servette privé de Eric Fehr et de Robert Mayer (légèrement touchés et ménagés) et de Jonathan Carron (le dernier arrivé n’est pas encore qualifié), les Emmentalois ont foncé dans la partie tête baissée avec beaucoup d’envie comme si leur vie en dépendait.

Les Aigles étaient plus forts

Alors que Tanner Richard n’a pas été loin de marquer ce but qui lui ferait tellement de bien pour la confiance (6e), que Timothy Kast (6e) s’est également offert une belle opportunité de faire trembler ces filets, c’est Eliot Berthon (7e) décalé sur la gauche qui a été le premier à trouver l’ouverture dans la lucarne de Ivars Punnenovs.

Même avec un étranger de moins sur la glace, les Aigles étaient plus forts que des Bernois qui avaient égalisé par Toms Andersons (13e), Ce sera la seule erreur de Gauthier Descloux avant que Noah Rod (19e) ne corrige le tir juste avant la première pause. Pour une fois, ce ne sont pas les Genevois qui avaient le plus tiré au but, mais un visiteur à l’agonie qui n’avait pas d'autres choix que de vider son chargeur (seize tentatives contre neuf)...

Les hôtes dirigés par Heinz Ehlers ont continué à mettre de la pression devant la cage de Descloux, mais la défense des Grenat (ou plutôt son système défensif), bien à son affaire, ne cédait pas. Les Genevois, bien organisés, ont parfaitement géré un deuxième tiers qui a baissé d’un ton. Entre une équipe qui ne voulait pas trop en faire et une autre qui ne pouvait pas plus, aucun but n’a été marqué.

Et alors qu’on s’acheminait vers un succès logique mais sans panache des Grenat, Heinz Ehlers a sorti son gardien (58’47’’), pris son temps-mort (59’30’’) pour réussir son coup de poker et repartir de Genève, où il n’avait encore jamais gagné cette saison, en rallumant la flamme de l’espoir lors de l’épreuve des tirs au but...

Christian Maillard, Genève

----------

Ge/Servette - Langnau 2-3 tab (2-1 0-0 0-1)

Les Vernets. 5707 spectateurs.

Arbitres: MM. Stricker, Tscherrig; Progin, Cattaneo.

Buts: 7e Berthon 1-0, 13e Andersons (Lardi) 1-1, 19e Rod 2-1, 60e (59'44'') Elo (Di Domenico) 2-2.

Tirs au but: Blaser 0-1, Smirnovs manque, Elo 0-2, Wingels manque, Maxwell manque, Tömmenes manque, DiDomenico manque, Winnik 1-2, Pesonen manque, Rod manque.

Ge/Servette: Descloux; Jacquemet, Tömmernes; Karrer, Maurer; Völlmin, Le Coultre; Mercier; Miranda, Smirnovs, Winnik; Wingels, Richard, Rod; Maillard, Kast, Bozon; Wick, Berthon, Douay; Patry. Coach: Patrick Emond.

Langnau Tigers: Punnenovs; Glauser, Leeger; Erni, Lardi; Cadonau, Huguenin; Schilt, Blaser; Elo, Maxwell, Sturny; Schmutz, Berger, Pesonen; DiDomenico, Diem, Neukom; Andersons, In-Albon, Kuonen. Coach: Heinz Ehlers.

Pénalités: 4 x 2’ contre Ge/Servette; 4 x 2’ contre Langnau.

Notes: Ge/Servette sans Fritsche, Riat, Mayer, Fehr (blessés), Carron (pas encore qualifié), Guebey, Kyparissis, Vouillamoz ni Smons (à Sierre). Langnau sans Earl, Doistoinov (blessés), Gagnon ni Grossniklaus (surnuméraires). Langnau évolue sans son gardien Punnenovs de la 58'46'' jusqu'à 59’44’’, le temps d’égaliser. Temp-mort: Langnau (59'30'').

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.