Ge/Servette s’incline à 16’’ de la fin: rageant!

Hockey sur glaceLes Aigles n’auraient jamais dû perdre ce match contre Langnau. De quoi prendre une bonne leçon avant les play-off.

Entre Pesonen et Le Coultre le duel a été plutôt acharné ce mardi soir aux Vernets.

Entre Pesonen et Le Coultre le duel a été plutôt acharné ce mardi soir aux Vernets. Image: KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alors que tous les voyants sont au vert, aux Vernets on va surtout éviter de se mettre dans le rouge avant d’aborder les play-off. Si les Grenat ne vont pas s’affoler après une défaite aux tirs au but contre Langnau à domicile, ce n’est pas une raison pour prendre ce faux-pas à la légère. Ce n'est pas le moment de lever le pied lors du sprint final (ce serait une grossière erreur), même s’il est aussi important de ménager sa monture avant d’escalader l’Everest.

Face à des Langnau Tigers débarqués au bout du lac avec un patin dans le vide et le couteau entre les dents, les Aigles, conscients qu’on ne gagne jamais gros en jouant petit, étaient bien décidés à donner corps à leurs ambitions, même si ce mardi ils étaient privés de Eric Fehr et de Robert Mayer, légèrement touchés et préservés en vue de combats à venir plus coriaces. Mais voilà, il a manqué 16 secondes de concentration pour que la mission soit vraiment accomplie. Les Aigles ont perdu un match qu’ils tenaient pourtant bien dans leurs mitaines avant de glisser. S’il n’y a rien d’inquiétant, c’est embêtant, ou plutôt rageant...

Après deux longs déplacements à Davos et à Lugano, les Aigles avaient à cœur de faire plaisir à leur public face à cet outrecuidant adversaire qui restait sur dix défaites lors de ses quatorze matches de championnat en 2020 et surtout trois revers contre les Genevois cette saison. Le piège était parfait.

Eliot Berthon (7e) avait pourtant mis ses camarades sur les bons rails en début de match avant que Noah Rod, en bon capitaine, n’efface l’égalisation de Toms Andersons (13e). Mais ce visiteur, qui cherche à tout prix une place dans le grand huit des play-off, a vidé son chargeur jusqu’à la fin pour sauver la mise à quinze secondes du terme.

«Langnau a attendu l'erreur»

«On avait pourtant été solides jusque là, pestait le premier buteur de la rencontre. Mais ce Langnau a attendu une erreur de notre part et on l’a payé cash.» Entre une équipe qui ne voulait pas trop en faire et une autre qui ne pouvait pas plus, cette rencontre n’a pas volé bien haut, mais elle aurait dû malgré tout dû permettre aux Genevois, qui avaient bien géré leur avantage, de conforter leur 4e place au classement.

«Ce n’est pas dramatique de s’incliner ainsi mais on ne doit jamais encaisser un but à 15 secondes de la fin, s’énerve Noah Rod. On doit rester concentrés jusqu’à la sirène. On fait l’effort durant 59’45’’ et ce match-là, on aurait dû le gagner. De se relâcher de cette manière, c’est inacceptable. Il va falloir corriger ça pour les play-off...»

Zoug vendredi

Avant ces fameux play-off qui hantent les esprits de tous les Grenat, Ge/Servette aura la visite ce vendredi des Zougois, favoris pour le titre, bien plus redoutables que les Tigres de l’Emmental. Aux Aigles de retrouver de la hauteur pour évoluer au sommet. Jordan Caron, qui n’était pas encore qualifié ce mardi, sera certainement de la partie.

Créé: 19.02.2020, 00h58

Ge/Servette - Langnau 2-3 (2-1 0-0 0-1) tab

Les Vernets. 5707 spectateurs.

Arbitres: MM. Stricker, Tscherrig; Progin, Cattaneo.

Buts: 7e Berthon 1-0, 13e Andersons (Lardi) 1-1, 19e Rod 2-1, 60e (59'44'') Elo (Di Domenico) 2-2.

Tirs au but: Blaser 0-1, Smirnovs manque, Elo 0-2, Wingels manque, Maxwell manque, Tömmenes manque, DiDomenico manque, Winnik 1-2, Pesonen manque, Rod manque.

Ge/Servette: Descloux; Jacquemet, Tömmernes; Karrer, Maurer; Völlmin, Le Coultre; Mercier; Miranda, Smirnovs, Winnik; Wingels, Richard, Rod; Maillard, Kast, Bozon; Wick, Berthon, Douay; Patry. Coach: Patrick Emond.

Langnau Tigers: Punnenovs; Glauser, Leeger; Erni, Lardi; Cadonau, Huguenin; Schilt, Blaser; Elo, Maxwell, Sturny; Schmutz, Berger, Pesonen; DiDomenico, Diem, Neukom; Andersons, In-Albon, Kuonen. Coach: Heinz Ehlers.

Pénalités: 4 x 2’ contre Ge/Servette; 4 x 2’ contre Langnau.

Notes: GE Servette sans Fritsche, Riat, Mayer, Fehr (blessés), Carron (pas encore qualifié), Guebey, Kyparissis, Vouillamoz ni Smons (à Sierre). Langnau sans Earl, Doistoinov (blessés), Gagnon ni Grossniklaus (surnuméraires). Langnau évolue sans son gardien Punnenovs de la 58'46'' jusqu'à 59’44’’, le temps d’égaliser. Temp-mort: Langnau (59'30'').

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La débâcle du PLR
Plus...