Genève-Servette engage Jeremy Wick pour trois ans

Hockey sur glaceLe natif de Grand Valley dans l’Ontario, 24 ans, évoluait jusqu’alors avec les St. Lawrence en NCAA, ligue amateur des grandes écoles et universités américaines.

Wick n'a aucun lien de parenté avec le joueur des Zurich Lions.

Wick n'a aucun lien de parenté avec le joueur des Zurich Lions.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y a une vie après les play-off. Plongé au cœur de l’Acte VI, Chris McSorley continue toutefois de préparer la saison 2014-2015. Le boss des Aigles a annoncé lundi le recrutement de Jeremy Wick, jeune attaquant canado-suisse de 24 ans qui évoluait avec l’équipe universitaire de St. Lawrence, à Canton, dans l’Etat de New York. Et non, Jeremy Wick n’a pas de lien de parenté avec un certain Roman Wick, le joueur des Zurich Lions et adversaire des Genevois en demi-finale.

Présent lundi matin dans les couloirs des Vernets, la nouvelle recrue des Aigles se fait un plaisir à l’idée d’évoluer sous ses nouvelles couleurs.

Jeremy Wick, vous voilà désormais un joueur Grenat. Content d’être à Genève? – Je suis très heureux d’avoir été engagé par Chris McSorley. Je suis surtout très excité à l’idée de disputer le prochain exercice. J’aimerais bien que ce soit le cas dès maintenant mais il va falloir que je fasse preuve de patience avant le début de la nouvelle saison. Je vais mettre à profit le temps qui m’est donné pour me préparer, m’entraîner et être au top physiquement.

Pouvez-vous, en deux mots, décrire votre style de jeu? – Je suis quelqu’un de très physique, qui aime jouer de cette façon. Ça tombe bien vu que c’est un style de jeu qui correspond à celui des Grenat.

Vos parents sont Helvètes, la Suisse ne vous est donc pas tout à fait étrangère… – C’est exact. Ma mère est de Rapperswil et mon père, né au Canada, est aussi d’origine suisse. J’ai de la famille ici et je suis déjà venu à plusieurs reprises leur rendre visite. Mais c’est la première fois que je vais évoluer dans une équipe suisse.

Aviez-vous déjà entendu parler de Ge/Servette avant votre arrivée ? – J’étais venu passer l’été 2013 à Genève et j’avais eu l’occasion de m’entraîner avec l’équipe durant leur préparation d’avant-saison avant de retourner aux Etats-Unis pour y finir mes études.

La Coupe Spengler, compétition très suivie au Canada et aux Etats-Unis, a été gagnée cet hiver par les Aigles. L’avez-vous suivie ? – Oui. Et ça m’a fait plaisir de voir les joueurs que j’avais côtoyés durant l’été évoluer sur la glace. C’était sympa à suivre et j’étais très content pour Ge/Servette.

Avez-vous eu une discussion avec Chris McSorley depuis votre arrivée à Genève? – Chris m’a dit ce qu’il attendait de moi. Il m’a dit de travailler sur certains points que je vais devoir améliorer durant la période estivale. Après c’est à moi de m’entraîner dur ces prochains mois et de trouver ma place dans l’effectif. Vivement le début de la saison!

(TDG)

Créé: 07.04.2014, 15h21

Articles en relation

Alexandre Picard ne jouera pas mardi

L'attaquant de GE Servette a été suspendu pour l'acte VI de la demi-finale des play-off contre les Zurich Lions. Plus...

Juraj Simek: «C'était trop facile pour les Zurichois»

Hockey sur glace L'attaquant de Ge/Servette regrette la passivité des défenseurs genevois. L'absence de Picard a pesé lourd au Hallenstadion et les Lions, qui mènent 3-2 dans la série, se déplaceront mardi aux Vernets pour mettre la touche finale. Plus...

Les Zurich Lions ont battu 2-0 Genève-Servette, le fil du match

Hockey sur glace Battu 2-0 dans le cinquième match de la demi-finale des play-off de LNA, Genève-Servette est désormais mené 2-3 par les Zurich Lions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Français envisagent le référendum d'initiative citoyenne
Plus...