Passer au contenu principal

Le directeur de la ligue y croit à cette nouvelle Arena au Trèfle Blanc

Denis Vaucher a vu le conseiller d'Etat genevois Thierry Apothéloz la semaine dernière. Pour lui, «Genève est sur le bon chemin».

Denis Vaucher a passé une bonne soirée vendredi aux Vernets, dans cette patinoire qui a une âme mais pour lui Ge/Servette doit se moderniser.
Denis Vaucher a passé une bonne soirée vendredi aux Vernets, dans cette patinoire qui a une âme mais pour lui Ge/Servette doit se moderniser.
CHRISTIAN MAILLARD

Comme à chaque fois qu’il arrive dans une Arena, il a été accueilli en grande pompe dans la loge présidentielle où il est toujours le bienvenu. Directeur de la Ligue nationale, Denis Vaucher reconnaît que dans cette vétuste enceinte des Vernets, il a passé, malgré tout, une bonne soirée vendredi, alors que les Aigles ont survolé la rencontre face à Lugano. «J’ai vu un joli match avec une belle équipe de Genève et du spectacle dans une patinoire qui, c’est vrai, n’est pas la plus moderne du pays. Mais elle a une âme, celle de Ge/Servette.» Comment le contredire? Pour cet avocat et ancien manager du sport, «c’est clair qu’on peut jouer là-dedans, il n’y a aucun souci». D’autant plus que depuis cet été, de nouvelles bandes ont été installées autour du rink pour la sécurité des joueurs. «C’était indispensable pour réduire des accidents», renchérit le haut dirigeant, conscient qu’à Genève il y a absolument besoin d’un «outil de travail» à la hauteur des ambitions du club.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.