Le directeur de la ligue croit à une nouvelle Arena au Trèfle Blanc

Hockey sur glaceDenis Vaucher a vu le conseiller d'Etat genevois Thierry Apothéloz la semaine dernière. Pour lui, «Genève est sur le bon chemin».

Denis Vaucher a passé une bonne soirée vendredi aux Vernets, dans cette patinoire qui a une âme mais pour lui Ge/Servette doit se moderniser.

Denis Vaucher a passé une bonne soirée vendredi aux Vernets, dans cette patinoire qui a une âme mais pour lui Ge/Servette doit se moderniser. Image: CHRISTIAN MAILLARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Comme à chaque fois qu’il arrive dans une Arena, il a été accueilli en grande pompe dans la loge présidentielle où il est toujours le bienvenu. Directeur de la Ligue nationale, Denis Vaucher reconnaît que dans cette vétuste enceinte des Vernets, il a passé, malgré tout, une bonne soirée vendredi, alors que les Aigles ont survolé la rencontre face à Lugano. «J’ai vu un joli match avec une belle équipe de Genève et du spectacle dans une patinoire qui, c’est vrai, n’est pas la plus moderne du pays. Mais elle a une âme, celle de Ge/Servette.» Comment le contredire? Pour cet avocat et ancien manager du sport, «c’est clair qu’on peut jouer là-dedans, il n’y a aucun souci». D’autant plus que depuis cet été, de nouvelles bandes ont été installées autour du rink pour la sécurité des joueurs. «C’était indispensable pour réduire des accidents», renchérit le haut dirigeant, conscient qu’à Genève il y a absolument besoin d’un «outil de travail» à la hauteur des ambitions du club.

En attendant, ce nouvel emplâtre sur une jambe de bois s’est donc ajouté aux nombreux autres travaux effectués ces dernières années pour plus de 20 millions. Soit le tiers de ce qu’a coûté l’élaboration de la Bossard Arena à Zoug!

«Nous avons également réalisé un audit il y a quelques mois; il serait urgent de s’attaquer aux vestiaires de l’équipe adverse et à ceux des arbitres, ainsi qu’aux installations sanitaires, rapporte encore le directeur de la Ligue nationale. Maintenant, cela dépend s’il y a réellement un projet en réalisation ou pas…»

Pour Denis Vaucher et les patrons du hockey suisse, il est temps pour les Genevois d’arrêter les frais inutiles pour se mettre enfin au goût du jour et passer la vitesse supérieure. «Lausanne possède sa nouvelle patinoire et on est en train de reconstruire celles de Fribourg et de Davos, constate-t-il. C’est avec ces magnifiques infrastructures que nous avons effectué un bon pas en avant pour le développement du hockey suisse.»

Avec des enceintes plus confortables et sécurisées, les clubs peuvent notamment attirer une nouvelle clientèle et aussi agrandir les tribunes VIP et ses places gastronomiques. Des exigences pour l’obtention de la licence de jeu avaient d’ailleurs été votées il y a une dizaine d’années par la Ligue en collaboration avec les clubs.

Si pour l’heure, cette nouvelle patinoire prévue au Trèfle-Blanc s’appelle surtout Godot, notre interlocuteur se veut très optimiste quant à sa future élaboration. Denis Vaucher a rencontré très récemment Thierry Apothéloz, chargé du dossier. Le conseiller d’État genevois l’aurait rassuré. «Pour nous, à la Ligue, il est important d’avoir une bonne collaboration avec le club mais aussi avec les politiciens, poursuit le quinquagénaire. Là, à Genève, on est vraiment sur le bon chemin.»

Pour étayer ses propos optimistes, il rappelle que personne ne voulait croire qu’Ambri-Piotta passerait de la parole aux actes. «Et pourtant, les travaux ont commencé, sourit Denis Vaucher. Alors oui, je suis convaincu que nous aurons bientôt la même chose ici à Genève.» La Ligue Suisse attend du concret concernant vce projet du Trèfle-Blanc d’ici au 15 décembre.

Créé: 05.11.2019, 17h57

Articles en relation

Genève a jusqu’au 15 décembre pour présenter un vrai projet

Hockey sur glace La Ligue suisse de hockey a rencontré les autorités cantonales. Pour exiger du concret concernant la nouvelle patinoire. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Hong Kong: un pays, deux systèmes
Plus...