Chris McSorley mis devant le fait accompli

Hockey sur glace«Son» pub ne portera plus son nom. Le directeur sportif de Genève-Servette prend la chose avec philosophie.

Le directeur sportif du GSHC devra s'habituer à voir l'établissement voisin de la patinoire porter un autre nom que le sien.

Le directeur sportif du GSHC devra s'habituer à voir l'établissement voisin de la patinoire porter un autre nom que le sien. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Actuellement à l’étranger, Chris McSorley ne sera de retour à Genève que la semaine prochaine. Mais il sait déjà que le «McSorley's Pub & Steak House» ne portera plus son nom, comme le «Matin Dimanche» l’a annoncé dans sa dernière édition. Le signe de la fin d’une époque? Cet antre des fans des Aigles ne disparaîtra pas, bien sûr, mais il sera renommé. Alors, coup dur ou pas pour celui qui a incarné le hockey à Genève depuis le début des années 2000?

Le désormais directeur sportif de Genève-Servette, lui qui fut à la fois entraîneur, manager et copropriétaire pendant de nombreuses années, répond depuis les États-Unis. «Cela a été un très grand honneur pour moi, pendant toutes ces années, de voir ce pub porter mon nom, assure-t-il. Je remercie profondément tout le monde pour cela.»

C’est bien. C’est politiquement correct. Mais cela ne répond pas à la question: déçu de ce changement de nom? «Quelles que soient les décisions prises par le club, je les respecterai toujours», poursuit-il. Manifestement, le sujet est délicat. Au fait: a-t-il été consulté ou averti par la direction du GSHC pour évoquer ce changement de nom? «Non, personne ne m’a approché, lâche l’Ontarien. Mais encore une fois, je respecte la décision qui a été prise.» A priori, il n’a pas vraiment le choix.

Créé: 09.07.2019, 15h57

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands partis désemparés
Plus...