C’est avec une faim de Lions que les Aigles vont défier le LHC

Hockey sur glaceLes Servettiens poursuivent leur marche en avant en battant le champion en titre aux Vernets. De bon augure avant le derby.

Eliot Berthon a brillé avec la quatrième ligne de Ge/Servette en inscrivant notamment le 2 à 1.

Eliot Berthon a brillé avec la quatrième ligne de Ge/Servette en inscrivant notamment le 2 à 1. Image: ERIC LAFARGUE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mais qui va bien pouvoir arrêter ce Ge/Servette-là, si insolent et tellement insouciant? Actuellement, les Genevois patinent sur un nuage, sans complexe, avec beaucoup d’audace, de la réussite, mais aussi énormément de talent, des étrangers en feu et des gardiens au top. Après un magnifique succès (3-0) mardi face aux ZSC Lions, deux bons points ramenés d’Ambri, où il n’est jamais facile de sortir indemnes de cet enfer, les Grenat se sont offert la peau de l’Ours ce samedi. Un match référence pour des Servettiens qui ont parfois tourné autour du champion avant de s’accrocher à leur os en fin de rencontre lorsque Arcobello et ses copains ont décidé que la plaisanterie avait assez duré. Mais il était trop tard.

La troupe de Patrick Emond a tenu le choc au sommet avec sérénité et intelligence. De quoi débarquer, ce mardi à la Vaudoise aréna, avec le plein de confiance, dans la tunique de coleader du championnat. Qui l’eût cru?

Des joueurs en confiance

«On est un peu la surprise de ce début de championnat, c’est vrai, admet l’ancien coach des juniors élites. Mais avoir obtenu du succès rapidement a mis les joueurs en confiance. Maintenant, on sait que nous aurons aussi des moments un peu plus difficiles durant l’année. À nous de garder cette période victorieuse le plus longtemps possible. Cela montre à tous les joueurs de l’équipe qu’on est capable, si on est bien préparé, d’avoir une chance de s’imposer à chaque sortie.»

Le Québécois est content du travail de ses hommes, qu’il pousse à se surpasser à l’entraînement avec plaisir. «Tout le monde a un rôle à jouer au sein de cette équipe où chaque ligne, dans un bon soir, peut se révéler efficace et décisive, se réjouit cet ancien attaquant. Ce samedi, c’est le bloc de Berthon, Bozon et Simek qui nous a propulsés vers la victoire, avec beaucoup de vitesse. Tout le monde participe, c’est la clé de cette embellie actuelle.»

Jérémy Wick, qui a reculé en défense, a même réussi à remplacer contre toute attente Henrik Tömmernes, blessé la veille à Ambri. Cette formation respire la joie de vivre et cela se reflète sur la glace. «Il est clair qu’on a laissé des grosses chances à Berne, renchérit Eliot Berthon, auteur du deuxième but et d’un assist sur le premier. Mais on a surtout été solide défensivement, où on était là quand il a fallu bloquer des shoots, avec un peu de chance c’est vrai, mais on a su la provoquer. Depuis le début de cette saison, les jeunes jouent bien et les vétérans apportent leur expérience. On est tous dans le même bateau et on va tous dans le même sens. Tout le monde connaît son rôle sur la glace pour avoir la confiance du coach.»

Le sien est d’apporter de l’énergie et de gêner l’adversaire dans les deux côtés de la patinoire. «On n’est peut-être pas la formation la plus talentueuse du pays mais tout le monde tire à la même corde et, même s’il s’agit de garder les pieds sur terre, cette belle série positive nous donne des ailes.» L’Aigle est un rapace qui a désormais une faim de Lions avant le derby de ce mardi à Lausanne, pour ce que le club vaudois a surnommé le grand soir. «C’était bien d’engranger de la confiance contre un adversaire comme Berne, poursuit l’attaquant français. Le fait de bien gérer cette partie difficile jusqu’au bout est de bon augure avant mardi, où ça va être chaud bouillant. On s’attend à une grosse bataille.»

À Lausanne pour gagner

C’est aussi l’avis de Patrick Emond, qui a hâte de découvrir ce petit bijou situé à l’ancienne patinoire de Malley. «On s’attend à un beau spectacle, promet le coach des Vernets. Nous, on est en confiance et on ne va pas là-bas pour leur faire plaisir ou leur donner des points. À chaque fois qu’on se déplace, c’est pour gagner le match. On va se préparer pour le faire même si l’opposition va être grande.» Ce Lausanne HC est bien décidé à remettre cet insolent coleader à sa place.

Créé: 22.09.2019, 17h40

Ge/Servette - Berne 4-2 (1-1 2-0 1-1)

Les Vernets
5544 spectateurs.

Arbitres:
MM. Salonen, Müller; Kaderli et Dreyfus.

Buts:
12e Ruefenacht (Arcobello, Moser) 0-1, 14e Berthon (Simek) 1-1, 23e Berthon (Miranda, Mercier) 2-1, 40e (39’14’’) Winnik (Smirnovs, Wingels) 3-1, 59e (58’53’’) Moser (Arcobello/6 c 5) 3-2, 60e (59’47’’) Richard (Winnik/cage vide/5 c 4) 4-2.

Ge/Servette: Mayer; Karrer, Maurer; Wick, Mercier; Jacquemet, Le Coultre; Guebey; Wingels, Smirnovs, Winnik; Rod, Fehr, Maillard; Douay, Richard, Miranda; Simek, Berthon, Bozon.

Berne:
Caminada; Untersander, Blum; Andersson, B. Gerber; Burren, Koivisto; Krueger, C. Gerber; Ruefenacht, Arcobello, Moser; Praplan, Mursak, Berger; Sciaroni, Ebbett, Pestoni; Grassi, Heim, J. Gerber.

Pénalités:
2 x 2’ contre Ge/Servette; 4 x 2’ contre Berne.

Notes:
Ge/Servette sans Antonietti, Kast, Tömmernes, Völlmin, Fritsche (blessés), Charlin, Heinimann, A. Riat ni Smons (à Sierre). Berne sans Scherwey (absent), Kämpf ni Bieber (blessés). Temps mort pour Berne (58’06’’), qui évolue sans son gardien depuis 57’34’’ jusqu’à la fin.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Léman Express inauguré
Plus...