«Stopper Neymar, si c’est possible, cela relève du collectif»

Coupe du monde 2018Dimanche, la Suisse défie le Brésil et sa star planétaire. De quoi trembler? Valon Behrami répond.

Neymar, après le 2-0 face à l'Autriche le 10 juin dernier.

Neymar, après le 2-0 face à l'Autriche le 10 juin dernier. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Forcément, à le voir gambader, inventer des dribbles et marquer des buts imparables, cela peut donner des sueurs froides. Depuis qu’il est de retour sur les pelouses, après son problème à la cheville en février, Neymar s’est appliqué avec le souci du détail à montrer qu’il était à nouveau l’un des trois meilleurs joueurs du monde et qu’il était en forme. Une aubaine pour le football à la veille de l’ouverture du Mondial 2018. Un peu moins pour la Suisse, qui aura l’honneur de faire face au Brésil et à sa star dimanche à Rostov-sur-le-Don lors du premier match du groupe E.

À cœur vaillant, rien d’impossible. Mais la tâche est compliquée et Valon Behrami le sait bien. Comment défendre sur Neymar? «Bon, il faut espérer qu’il soit dans un mauvais jour et toi dans un très bon, s’amuse Behrami. Non, sérieusement, défendre sur un joueur comme Neymar, si créatif, ce n’est pas une question individuelle, cela relève du collectif. Je ne sais même pas si c’est réellement possible de le stopper. Mais au moins nous pourrons lui rendre la vie dure.»

Tout le monde est concerné. Y compris les remplaçants. Remo Freuler ne devrait pas commencer ce premier match contre la Seleção. Mais il se tient prêt. Et concernant Neymar, il est péremptoire: «En équipe, on peut défendre contre n’importe qui». On ne sait pas si Neymar prend ça comme un avertissement. Réponse dimanche.

(TDG)

Créé: 13.06.2018, 15h47

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.